L’Afrique du Nord est représentée par trois clubs dans le dernier carré de la Ligue des champions : l’ES Sétif,  Al Ahly du Caire et l’ES Tunis. Les deux premiers s’affrontent alors que les Sang et Or bataillent avec les Angolais du Primeiro do Agosto. Verdict mardi 23 octobre vers les coups de 23h. Une certitude tout de même : ii y aura une équipe arabe en finale, Sétif ou Al Ahly.

A mi-parcours, Al Ahly,vainqueur 2 à 0 au Caire et le Primeiro do Agosto, dominateur des champions de Tunisie  1 à 0, semblent avoir la main afin de  valider leur billet pour  la finale. Mais aucun n’a de certitude.Les deux battus de la manche aller peuvent renverser la table même si la tache peut sembler plus compliquée pour les Sétifiens.

Al Ahly (photo cafonline.com)

Al Ahly (photo cafonline.com)

Il n’est en effet jamais facile de remonter deux buts aux octuples champions d’Afrique. Cette saison, Al Ahly n’a encaissé que cinq buts  en onze matches disputés en LDC Afrique . Et seulement trois depuis la prise en main de l’équipe par Patrice Carteron.  La défense cairote est solide et son attaque capable de marquer à tout moment (15 buts inscrits). Alors, invincibles les joueurs du Nil ?

Pas vraiment, les coéquipiers d’Ahmed Fathi  peuvent être perturbés par quelques atouts dans la manche des Sétifiens  D’abord, il leur faudra compter avec l’ambiance de feu que créeront les  milliers de fans qui auront la chance de suivre le match. Le stade du 8 mai 1945 est réputé pour être l’une des citadelles  les plus imprenables d’Algérie. Ensuite, sous la houlette du madré entraîneur marocain Rachid Taoussi, l’ES Sétif a montré qu’elle était capable de  faire faire preuve d’une solidarité et d’une force mentale exceptionnelles. Comme elle l’a fait lors de la double confrontation face au champion d’Afrique en titre le Wydad Casablanca (1-0, 0-0).

Enfin,  le fait d’évoluer sur une pelouse artificielle pourrait contrarier les  Red Devlls. Même si l’entraîneur adjoint Mohamed Youssef a balayé l’argument  lundi  à Sétif en conférence de presse:   » Ahly a une très longue histoire et nous sommes en mesure de surmonter de telles circonstances. L’équipe est prête pour le match contre l’ES Sétif. Tous les joueurs sont pleinement concentrés et déterminés à atteindre la finale ».

ES Tunis,(photo cafonline.com)

ES Tunis,(photo cafonline.com)

Dans l’autre demi-finale, l’ES Tunis a plus de marge pour espérer aller en finale et chercher le troisième titre de Ligue des champions  de son histoire. Les coéquipiers avaient été battus par un but inscrit dans les ultimes minutes du match disputé dans la chaleur de Luanda dans un stade de 50 000 places  bouillant. Pour réussir leur objectif, ils devront impérativement marquer et ne pas concéder. Inscrire un but pour aller en prolongation  et  au moins deux pour éliminer leurs adversaires. C’est dans leurs cordes.

Même s’ils doivent garder à l’esprit que les  ont sorti de la manière la plus logique le Tout Puisant Mazembe en quarts e finale.  Comme s’ils doivent se souvenir qu’après avoir tenu en échec. Al Ahly  (0-0) sur sa pelouse en phase de poules, les Tunisiens avaient connu un flop à Radès battus 0-1. Par ailleurs les fans des Sang et Or gardent certainement  le souvenir de cette élimination pitoyable au début de la saison en seizièmes de finale de la Ligue des champions arabes par l’Ittihad d’Alexandrie (1-1 e 2-2) . Un échec monumental qui a coûté sa place à l’entraîneur Khaled Ben Yahia.

@Cheikh Mabele