Le dernier carré de la Ligue des champions opposera quatre ténors arabes. Deux clubs, le FUS et le Club Africain, intègrent eux aussi les demies de la Coupe de la Confédération. Récit d’un week-end passionnant.

 Par expérience, on se doutait que ce week-end de quarts de finale retour réserveraient quelques surprises et retournements de situation. Et il n’a pas échappé à cette règle non écrite. La Ligue des champions d’Afrique connait donc son dernier carré : USM Alger – Wydad disputeront la première demi-finale, tandis que l’Etoile du Sahel sera opposée au Ahly du Caire. Une certitude : la finale de la Ligue des champions 2017 sera 100% nord-africaine.

Ali Maaloul enfonce l’ES Tunis

L’USMA, qui avait réussi le nul au Mozambique face au Ferroviario Beira (1-1) a dû se contenter d’un piètre match nul au 5-Juillet (0-0). Il passe au bénéfice du but inscrit à l’aller. Une satisfaction pour le club algérois et son entraîneur Paul Put. L’expérience conjuguées de Zemmamouche, Meftah, Chafai et Derfalou a prévalu face à une formation considérée comme l’équipe surprise des quarts de finale. Les Algérois ont désormais une toute petite semaine pour préparer leur rendez-vous en demi-finale aller contre le WAC.

Le futur adversaire de l’USMA a réussi l’exploit en écartant les Mamelodi Sundowns, champions 2016 et candidats annoncés à leur propre succession. Mais il lui a fallu d’abord remonter son but de retard, après la défaite (1-0) à Pretoria. C’est Salah Eddine Saïdi qui a délivré les Wydadis à la demi-heure de jeu, sur un service parfait de l’international chérifien Mohamed Ounajem. Après ce but, les Sundowns ont réagi mais sans jamais inquiéter Laaroubi, le dernier rempart du WAC. Mais plus aucun but n’a été marqué. Il a fallu recourir à la séance des tirs au but pour départager le champion et son hôte d’un soir. A l’arrivée, les joueurs de  Houcine Ammouta se sont imposés 3 à 2, et offert la possibilité de disputer un derby maghrébin en demie face à l’USMA.

ddarine


Badr Gadadarine et la défense du WAC ont tenu face au Sundowns (photo www.cafonline.com)

L’autre exploit de ce week-end est venu de Tunis, mais il est signé du Ahly du Caire. Après le match nul de l’aller en Egypte (2-2), l’Espérance de Tunis abordait la rencontre avec confiance. Trop peut-être. Ce sont d’ailleurs les Sang et or qui se sont portés en tête sur un penalty transformé par leur buteur Taha Yassine Khenissi (40e).

Pas découragés, les diables rouges cairotes ont réagi en début de seconde période, par l’intermédiaire de leur latéral gauche et international tunisien, Ali Maaloul (50e), qui a profité d’une terrible erreur de main du gardien Ben Cherifia. Relancés, les joueurs de Hossam El-Badry ont alors pris le contrôle du match pour ne plus le lâcher. Et la délivrance est intervenue par le Nigérian Junior Ajayi, mis sur orbite par Ali Maaloul, décidément l’un des hommes clés de ce sommet (2-1). Les octuples vainqueur de la C1 africaine sont ensuite parvenus à conserver ce résultat en dépit des cinq minutes de temps additionnel accordées par le célèbre arbitre camerounais Alioum.

Immense déception dans les rangs tunisois, et évidemment grand bonheur au Caire après ce succès qui permet au Ahly d’envisager une conquête de la LDC quatre ans après sa dernière victoire. Mais il lui faudra encore écarter en demie l’Etoile du Sahel, vainqueur (2-0) du Ahly Tripoli lors de l’ultime quart de finale.

Amr Marei libère l’Etoile de Sousse

Les Etoilés peuvent remercier Amr Marei, leur attaquant égyptien, aligné à la place du Brésilien Diogo Acosta, suspendu après son exclusion à l’aller. Agé de 25 ans, Marei, qui est arrivé il y a quelques semaines à Sousse, n’a pas encore marqué en championnat tunisien. Mais c’est lui qui a soulagé la formation de Hubert Velud en lui donnant l’avantage à l’issue du premier quart d’heure, sur une passe de Hamdi Nagguez.

 L'ES  Sahel défiera Al Ahly en demi-finale  (photo www.cafonline.com)

L’ES Sahel défiera Al Ahly en demi-finale (photo www.cafonline.com)

Obligés de se découvrir pour tenter d’égaliser, les Libyens ont alors permis à ce même Amr Marei de doubler la mise au retour des vestiaire (2-0, 47e) sur passe d’Amine Chermiti. Peu connu, Amr Marei est passé par Wadi Degla pur Dakhleya avant d’évoluer la saison dernière à ENPPI, d’où il est arrivé à l’ESS.

L’Etoile s’est au final imposée (2-0) et affrontera la semaine prochaine un autre Ahly, celui du Caire, dans un remake des finales de la Ligue des champions 2005 et 2007. Le Ahly avait gagné le premier duel (0-0, 3-0) mais l’Etoile avait pris sa revanche deux ans plus tard (0-0, 3-1).

 Un  MC Alger méconnaissable

La Coupe de la Confédération a elle aussi livré le verdict de ses quarts de finale avec là encore, une surprise. Le Supersport Utd (AFS) affrontera le Club Africain de Tunis en demie, après que ce dernier ait éliminé, assez logiquement d’ailleurs, un Mouloudia d’Alger méconnaissable. Vainqueur 1-0 à l’aller, les joueurs du Français Bernard Casoni s’étaient pourtant déplacés en Tunisie avec l’intention de faire le jeu. Cueillis à froid par un penalty du jeune Moataz Zemzemi (20e), ils ne sont jamais parvenus à inscrire le but qui les aurait certainement qualifiés. Au contraire, ils se sont inclinés sur une réalisation tardive de l’expérimenté Saber Khelifa (82e). C’est donc le onze tunisois, toujours piloté par l’Italien Marco Simone, qui verra les demies.

LE MCA s'arrête en quart de finale (photo www.cafonline.com )

LE MCA s’arrête en quart de finale (photo www.cafonline.com )

A Lubumbashi, il n’y a pas eu de miracle pour le Hilal Obayed. Battu (2-1) par le TP Mazembe, le rescapé soudanais a été anéanti (5-0) par le football offensif pratiqué par le club katangais. A la pause, les Badiangwena ne comptaient pourtant qu’un but d’avance (Kasusula, 39e). Dès le retour des vestiaires, Mazembe inscrivait deux buts supplémentaires en quelques minutes (Adama Traoré à la 49eBen Malango à la 55e). Elia Meshack, entré quelques minutes plus tôt, portait une nouvelle estocade (4-0, 84e) et le latéral Issama Mpeko clôturait la démonstration congolaise dans le temps additionnel (5-0, 90e+3).

Le TPM défiera en demie le FUS Rabat, qualifié vendredi soir à l’extérieur aux dépens du CS Sfaxien (0-1, 5 tab à 4). Les Marocains ont encaissé très tôt un penalty de Karim Aouadhi (23e) mais ont ensuite maintenu le résultat jusqu’à la loterie des tirs au but. Et c’est ce même Aouadhi qui a raté le sien, tandis que les joueurs du FUS réussissaient un cinq sur cinq dans cet exercice.

Rendez-vous le week-end prochain pour des demies aller intéressantes et on l’espère, aussi spectaculaires que ces quarts africains. On salue au passage les Libyens du Ahly Tripoli (LDC) et les Soudanais du Hilal Obayed (CdC) qu’on a eu plaisir à découvrir et à suivre tout au long des deux compétitions dont ils furent les équipes-surprise.

@Samir Farasha