Ce ne fut pas facile pour les Etoilés de Sousse, mais ils ont réussi à sortir vainqueur de leur  farouche bataille face  à Al Ahly du Caire (1-0). Un seul but, inscrit  par  Yassine Chikhaoui sur une superbe passe de Mohamed  Methani, cinq minutes seulement après le retour de la pause. Un but salvateur obtenu, il faut le souligner, alors que champions d’Egypte en titre évoluaient à dix depuis la 13e minute  et l’exclusion d’Aymen Achraf auteur d’une grosse faute sur Maher Hannachi  alors qu’il était dans la position de dernier défenseur.

Ce choc continental sur le papier n’a jamais ressemblé à un match de gala tant les débats furent virils à la limite de la correction. Une virilité symbolisée par la sortie sur blessure d’un joueur pour chaque camp. En l’occurrence Ali Maaloul ( Al Ahly)  et  Chikhaoui  (ESS). Les Red Devils eurent bien quelques occasions de revenir à la marque, en vain. Les protégés de Juan Carlos Garrido  ont inscrit leurs trois premiers points dans un groupe A dont il sont à l’évidence autant les favoris que leurs adversaires du soir. La deuxième journée verra les Tunisiens se déplacer à Harare pour affronter les Zimbabwéens de Platinium alors qu’Al Ahly recevra les Soudanais d’Al Hilal Khartoum.

@2022mag.com

 

Les équipes 

ES Sahel : Achraf Kerir, Mortadha Ben Ouannes, Zied Boughattas, Omar Konaté, Ammar Jemal, Wajdi Kechrida, Malek Baayou (Salim Boukhanchouche, 81′), Mohamed Methnani, Maher Hannachi, Yassine Chikhaoui (Houssam Haj Hassen ,70′), Anis Salto (Karim Laaribi ,46′).Entraîneur : Juan Carlos Garrido

Al Ahly : Mohamed Chennaoui, Ali Maaloul (Aliou Dieng, 68′), Ayman Achraf, Mohamed Henni, Rami Rabiaa, Amr Elsoulia, Mohamed Majdi, Ramadhane Sobhi, Houcine El Shahat (Walid Azzaro, 60′), Walid Souleymane (Mohamed Hany, 31′), Junior Ajayi. Entraîneur : René Weiler.