Après deux nuls lors des deux première journées de la phase de groupes de la Ligue des champions,  à domicile face au MC Alger (0-0) puis à Dakar face au FC Teungueth (1-1), le Zamalek jouait une carte importante à Radès face au leader du groupe C, l’ES Tunis. Résultat : mauvaise pioche et lourde défaite. Les Espérantistes ont en effet largement dominé les vice-champions d’Afrique. Les Sang et Or furent les premiers à tirer en ouvrant le score par par William Togui à la 26e. Mais le Zamalek a  eu la bonne idée de ne pas douter très longtemps en revenant à la hauteur de son adversaire grâce à une réalisation signée par Ahmed El Foutouh (40′).

Zamalek : battus à Tunis,  les Cairotes sont en danger dans le groupe C

Zamalek : battus à Tunis, les Cairotes sont en danger dans le groupe C

Mais juste avant  et peu après la pause,  les protégés de Mouine Chaabani vont assommer les  Cairotes  grâce à un double de Mohamed Ali Ben Romdhane (45e et 53′).  Le reste du match fut moins stressant pour le leader du championnat tunisien d’autant que le Zamalek va finir la dernière demie heure du match à dix après l’exclusion de l’attaquant Ahmed El Foutouh  pour cumul de deux cartons jaunes. La leçon de ce derby nord-africain est claire : Avec 7 points en 3 matches , l’ES Tunis à un pied en quart de finale alors que les Chevaliers Blancs qui totalisent deux points sont condamnés à un sans faute sachant qu’ils devront rendre visite au MC Alger (5 points)  lors de la dernière journée. Des Algérois qui ont eu la bonne idée de s’imposer samedi à Dakar face au FC Teungueth .

157334401_3889033964484913_4016567811650753894_oInterrogé en conférence de presse sur les risques d’une possible élimination, l’entraîneur des actuels leaders de la Premier League égyptienne ne semble pas inquiet et persiste à dire après chaque match mal négocié et en dépit de l’évidence  par son équipe en Ligue des champions que ses hommes  méritaient mieux.  »  Le Zamalek a dominé la possession en première mi-temps et nous en avons contrôlé la majeure partie, a confié Jaime Pacheco, lorsque nous avons perdu notre concentration pour la première fois, nous avons concédé un but, mais nous avons réussi à répondre avec une égalisation. Nous avions l’ambition de gagner parce que nous avons une belle histoire en Ligue des champions de la CAF,  et j’estime que  n’était juste d’accorder un penalty à l’ Espérance juste avant la mi-temps. Il était aussi naturel que les choses soient plus difficiles après l’expulsion de Fetouh. Nous n’avons pas perdu l’espoir d’atteindre les quarts de finale. Nous n’avons rien perdu jusqu’à présent et nous obtiendrons de meilleurs résultats lors des prochains matches ». Il n’est pas sûr que les bouillant fans du Zamalek fassent leur ce discours.

@2022mag.com

Les équipes

ES Tunis : Farouk Ben Mustapha, Hamdi Nagguez, Ilyes Chetti (Mohamed Amine Ben Hamida,  86′), Mohamed Ali Yaakoubi, Abdelkader Bedrane, Fousseny Coulibaly, Mohamed Ali Ben Romdhane (Ogbo, 84′), Abdelraouf Benguit (Ghaylen Chaaleli, 71′), William Togui (Anice Badri, 72′), Hamdou Elhouni, Basit Abdul Khalid (Taha Yassine Khenissi, 86′). Entraîneur : Mouine Chaabani.
Zamalek: Mahmoud « Gennesh » Abdel Rehim, Hamza Methlouthi (Abdallah Gomaa ,60′), Mohamed Abdel Ghani, Mahmoud Hamdi « El-Wensh », Ahmed Fatouh, Tarek Hamed, Ferjani Sassi, Ahmed Sayed « Zizo », Youssef « Obama » Ibrahim, Achraf Bencharki (Osama Faisal, 89′), Hamid Ahadad (Emam Ashour, 72′). Entraîneur: Jaime Pacheco