Battu par le surprenant Simba SC (1-0), le champion d’Afrique sortant s’est incliné pour la première fois sur le sol continental depuis l’arrivée de Pitso Mosimane sur son banc.

C’était déjà arrivé il y a quelques semaines au Qatar, en demi-finale de la Coupe du monde des clubs, mais l’adversaire était d’un autre calibre puisqu’il s’appelait le Bayern de Munich (0-2). Cette fois,  Al Ahly du Caire, vainqueur de la dernière édition de la LDC d’Afrique, a baissé pavillon sur le sol continental. Et l’adversaire était l’ambitieux Simba SC. Il aura suffi d’un but, exceptionnel, inscrit sur une frappe pleine lucarne par le talentueux Mozambicain Luis Miquissone à la 31e, pour faire tomber les Diables Rouges cairotes. Dans la tribune, 30 000 supporters tanzaniens, ivres de bonheur, ont porté leur club de cœur, qui en profite pour prendre seul la tête de ce groupe avec six points.

Al Ahly

Al Ahl

Didier Gomes Da Rosa, le Français assis sur le banc tanzanien, connaît bien son football égyptien et a su profiter des choix tactiques étonnants de Mosimane, qui avait choisi de ses priver de Amr Souleya et de Magdi Afsha au coup d’envoi. En toute fin de rencontre, le gardien international Aishi Manula a réussi une parade exceptionnelle sur une frappe de Mohamed Sherif qui prenait la direction de la lucarne. Dans le même groupe, le V. Club de Kinshasa a atomisé les Soudanais d’El-Merreikh (4-1) après avoir pourtant encaissé le premier but de la rencontre par Saadeldin dès la 8e minute. Mais les protégés de Florent Ibenge se sont réveillés et ont inscrit deux buts par période.

Autre belle surprise, la victoire très difficile à arracher du Wydad Casablanca, vainqueur en terre angolaise du Petro Atletico de Luanda (1-0). L’unique but de la rencontre a été inscrit à la 71e par Ayoub El-Kaabi, capitaine de l’équipe du Maroc vainqueur du dernier CHAN. Auparavant, El-Kaabi avait raté un penalty (37e). Il est également à noter que le Petro a échoué lui aussi sur penalty, par l’intermédiaire de Job (74e) dont la frappe s’est envolée au-dessus de la barre transversale. Un succès précieux pour le WAC qui doit encore jouer son match en retard de la 1re journée contre les Kaizer Chiefs dimanche au Burkina Faso.

MC Alger : les chnaouas ont raté le coche à domicile face à l'ES Tunis (1-1)

MC Alger : les chnaouas ont raté le coche à domicile face à l’ES Tunis (1-1)

Terminons sur le groupe des « Nordistes » avec le MC Alger, l’Espérance de Tunis et le Zamalek du Caire. Dans l’après-midi, le Zamalek du Caire, en déplacement à Thiès pour affronter Teungueth FC (SEN), a été tenu en échec (0-0) par un adversaire solide et valeureux. Le Zamalek, qui alignait en pointe le jeune Osama Faisal, un jeune avant-centre de 20 ans, a bien failli s’imposer. Faisal a eu à deux reprises la balle de match mais Baye Assane Cissé, le colossal gardien du club rufisquois, s’est à chaque fois interposé avec succès. Dans le temps additionnel, le Zamalek a de nouveau  cru s’imposer grâce à l’entrant Emam Ashour mais sa tentative a été déviée sur la transversale. Les hommes de Jaime Pacheco ont donc été contraints à un deuxième nul vierge après avoir été accrochés par le MC Alger. Rien qui ne fasse avancer les vice-champions d’Afrique 2020. Dans le même temps, l’Espérance de Tunis a conforté son statut de leader du groupe en obtenant un nul à Alger devant le Mouloudia. Ce sont pourtant les Algérois qui ont marqué les premiers par Bensaha (27e). Mais les Sang et Or sont revenus à leur hauteur en début de seconde période par l’intermédiaire de l’un des Algériens de l’EST, Benguit (1-1, 60e).

Enfin, signalons la victoire (attendue) de l’Etoile du Sahel en match retour décalé du tour de cadrage de la CDC face aux Young Buffaloes (2-0). Les Soussis sont qualifiés pour la phase de poules grâce à ce succès signé Yassine Chikhaoui (79e) et Belhaj Mahmoud (87e) conjugué à la victoire 2-1 de l’aller.

@Samir Farasha