Le pays organisateur, grand favori à la victoire finale avec le Japon, a réussi ses débuts en Asian Cup. Spectaculaire, efficace, il a donné le ton au tournoi.

C’était attendu : les « Socceroos » d’Australie ont parfaitement réussi leur entrée en lice dans l’édition 2015 de l’Asian Cup en écrasant le Koweït (4-1) lors du match d’ouverture à Melbourne disputé à guichets fermés.

Les choses avaient pourtant bien mal débuté pour les Australiens qui encaissaient le premier but du tournoi à la 8e minute. Hussain Fadhel ouvrait la marque de la tête pour la formation dirigée par Nabil Maâloul, l’ancien sélectionneur de la Tunisie. L’égalisation intervenait 25 minutes plus tard, grâce au vétéran Tim Cahill.

L’ancien attaquant d’Everton reprenant une belle passe du jeune talent local Massimo Luongo, parti dans le couloir droit. Luongo se chargeait ensuite de donner l’avantage aux Socceroos quelques secondes avant la mi-temps (2-1).

La seconde période voyait le Koweit buter sur une défense cette fois imprenable, et à l’heure de jeu, Mile Jedinak offrait le break à l’Australie sur penalty (62e). Dans le temps additionnel (90e+2), James Troisi corsait l’addition pour donner plus d’ampleur à ce succès.

 

@2022mag.com

Au programme de la deuxième journée samedi :

Corée du Sud – Oman (gr. A) à Melbourne

Ouzbékistan – Corée du Nord (gr. B) à Sydney

Arabie Saoudite – Chine (gr. B) à Brisbane