Nommé sur le banc du Koweit le 18 décembre dernier, l’expérimenté technicien tunisien a chuté lourdement vendredi face à l’Australie (4-1°) après avoir mené à la marque par Hussain Fadhel. « Ce fut un match difficile, comme on s’y attendait, s’est expliqué l’ancien coach de l’Espérance de Tunis après la rencontre. L’Australie était très forte et meilleure que nous sur le plan physique, plus rapide que nous dan le jeu. Sa victoire est méritée ».

Maâloul a souligné également les lacunes « tactiques de son équipe, ainsi que les absences ou méformes de nos joueurs offensifs. Certains joueurs titularisé manquaient d’expérience à ce niveau et n’ont pas répondu à notre attente. » Maâloul a également déploré la blessure de son attaquant Fadhel, obligé de sortir à l’heure de jeu pour une apparente blessure à la cheville qui rend sa présence face à la Corée très douteuse. « C’est compliqué d’avoir des joueurs blessés si tôt dans le tournoi ».
@2022mag.com