Les Emirats arabes unis cherchent leur nouveau sélectionneur depuis la fin du contrat court  et sans match du Serbe Ivan Jovanovic en avril dernier. Ils semblent avoir enfin trouvé la perle rare en la personne de Jorge Luis Pinto. Le Colombien a paraphé un pré-accord  en attendant de venir à Ab Dhabi finaliser son contrat durant la première semaine de juillet. Dévoilée par la Fédération émiratie, l’information a été confirmée par un tweet posté par  technicien sud-américain sur son compte officiel:  »  Je donnerai tout ce qui est en mon pouvoir pour qualifier les Émirats arabes unis pour la deuxième  Coupe du monde de leur histoire. Merci  au président et à ses managers pour leur confiance».

Âgé de 67 ans, le natif  de  Santander  possède une solide expérience, notamment en tant que sélectionneur pour avoir été sur le banc de la  Colombie,  mais aussi  du Costa Rica qu’il avait qualifié pour les quarts de finale du Mondial 2014 disputé au Brésil.  À  la tête du Honduras, il avait échoué dans la qualification au Mondial 2018 en étant battu de justesse par l’Australie dans le barrage intercontinental.

Il était temps que les Emirats trouvent un entraîneur aux coéquipiers d’Ali Mabkhout  qui doivent disputer  à partir du mois d’octobre les  quatre derniers matches  comptant pour la phase de groupes du deuxième tour des éliminatoires combinées Mondial 2022-Coupe d’Asie des nations 2023. Pour rappel, les Emirats arabes unis, quatrièmes  du groupe G à cinq points du leader, affronteront la  Malaisie le 8 octobre, l’Indonésie le 13 octobre en déplacement avant de recevoir  la Thaïlande le 12 novembre et le Vietnam cinq jours plus tard.

@2022mag.com