Décidément l’entraîneur Vahid Halilhodzic n’a pas beaucoup chance comme sélectionneur. En effet, il vient d’être limogé par le Japon qu’il a qualifié brillamment au Mondial 2018 et remplacé par le Nippon Akira Nishino. L’annonce du nom de son successeur a  été  faite lundi matin par la Fédération japonaise de football (FJF) qui a évoque de mauvais résultats lors de la phase de préparation pour prendre la décision de se séparer du Bosnien. L’ancien entraîneur du Raja  Casablanca, de Lille et  du Paris SG a  déjà connu une telle mésaventure  avec la Côte d’Ivoire  qu’il avait réussi à qualifier pour le Mondial 2010 avant de laisser son poste au  Suédois Sven-Göran Eriksson  sous prétexte  d’une mauvaise Coupe d’Afrique des nations où les Eléphants avaient été éliminés en quart de finale par les Fennecs. Seule l’Algérie,  en 2014. ne l’avait pas privé du bonheur d’une participation au Mondial.

@2022mag.com