La défense palestinienne, recomposée après la lourde défaite contre le Japon (0-4), s’est écoulée en l’espace d’un quart d’heure avant la pause. Un retard trop important dont elle ne s’est jamais remis. Mais Hbaisha a inscrit le premier but de son pays en Asian Cup.

 

Après la correction reçue face au Japon champion sortant, la Palestine s’était promis de réagir et surtout, de marquer ce but tant attendu par les supporters et tous les observateurs de l’Asian Cup. Et c’était elle, par l’intermédiaire de Salhi, qui frappait la première et de loin, un ballon dévié par le gardien jordanien sur la transversale (5e).

C’est à peine si l’on notait l’apport de trois joueurs au milieu côté palestinien, un secteur mis à mal par les Blue Samouraï quatre jours plus tôt. La Jordanie, de son côté, a elle aussi lancé quatre nouveaux par rapport à son match perdu contre l’Irak (1-0).

Hélas, la Palestine en restait là de ses belles intentions, constamment mises sous pression par ses erreurs de relance derrière, en particuiier par Al-Bahdari. A la demi-heure de jeu, il n’y avait plus qu’une équipe dangereuse, la Palestine de Ray Wilkins.

A la 33e, la frappe brossée du droit de Youssouf Ahmad trouvait la lucarne opposée de Ramzi Saleh. A peine le temps de remettre le ballon dans le rond central que la Jordanie faisait le break. Abdallah Dheeb à gauche, centrait au second poteau pour Hamza Al-Dardour qui poussait l’offrande du plat du pied (35e). A la 45e +3, la Palestine encaissait un troisième but, sur un centre au cordeau côté droit repris devant le but et du gauche par Hamza, décidément en verve.

En seconde période, la Palestine a encore tenté de réagir, maladroitement le plus souvent, par des frappes ou des actions combinées. Mais il y avait toujours un défenseur ou le gardien Shafi pour l’empêcher de sauver l’honneur.

Dans le dernier quart d’heure, Hamza complétait un triplé « Hat Trick » (trois d’affilée). Il échappait à la vigilance des défenseurs adverses, accélérait puis marquait du droit (4-0). A la 80e et profitant de l’apathie totale des Palestiniens, Hamza (23 ans) signait son quadruplé en reprenant un centre au point de penalty sans être marqué. Un match tout simplement exceptionnel pour l’attaquant d’Al-Khaleej (Arabie saoudite), qui devient meilleur buteur du tournoi (4 buts) en un match !

A la 85e, l’évènement tant attendu se produisait enfin : Jaka Hbaisha reprenait au second poteau un coup franc à ras de terre (5-1) et une ovation de la part du public. Un premier but en Asian Cup que le milieu de terrain de Karaka (Slovénie) n’oubliera sans doute jamais. Dans le temps additionnel, le remplaçant Dhadha frappait encore la transversale pour « al Fursane ».

Ce résultat entérine l’élimination de la Palestine (2 défaites, 9 buts encaissés, 1 marqué) et permet à la Jordanie d’y croire, avant son dernier match de poule contre le Japon.

 

Samir Farasha, à Sydney