La compétition est d’ores et déjà terminée pour le Koweit, battu tout à l’heure par la Corée du Sud à Canberra, pour le compte de la deuxième journée des groupes. Dominée par un adversaire à peine plus conquérant dans le jeu, la formation dirigée par le Tunisien Nabil Maâloul s’est inclinée d’un tout petit but, signé Nam Tae-Hee (36e) consécutif à un centre précis du latéral droit Cha Du-Ri, le fils de l’ancien attaquant Cha Bum-kun.

Uli Stielike, le sélectionneur coréen, a dû avant la rencontre remplacer sept joueur par rapport à son premier match à Oman, en raison de blessures ou de la maladie de certains.

Pour cette rencontre, Maâloul avait renouvelé quasiment la moitié de son effectif, après la lourde défaite concédée en match d’ouverture vendredi dernier contre l’Australie, pays hôte de cette Asian Cup (4-1).

En début de seconde période, Ali Al-Maqseed fut tout proche d’égaliser mais sa frappe toucha le poteau du gardien coréen. En fin de match, Maaloul a lancé le talentueux Bader al Mutawa en espérant arracher ce but synonyme d’espoir pour la suite, mais en vain.

Vainqueur d’Oman samedi passé (1-0), la Corée du Sud est quasiment qualifiée avec six points. Elle affrontera l’Australie dans le match au sommet de ce groupe A samedi. Quant au Koweit, il terminera la compétition par un choc contre Oman, le même jour.

 

@2022mag.com