Combatifs mais inefficaces, les protégés du Français Paul Le Guen se sont inclinés d’entrée face au pays classé troisième de la dernière édition.

 

Après le Koweit hier, Oman. C’est un tout petit but, celui de Cho Young-cheol, qui a eu raison d’Oman tout à l’heure à Canberra, sous la pluie. Un but inscrit dans le temps additionnel de la première période (45e+1) par l’attaquant du SC Qatar, qui l’a recruté cette saison en provenance du club japonais d’Omiya Ardija.

Pendant la première période, les Mondialistes coréens ont nettement dominé les débats et il aura fallu de belles interventions d’Ali Al-Habsi, le gardien vétéran omanais (Wigan, ANGL), pour les empêcher de prendre rapidement les devants.

De retour de la pause avec ce but d’avance, les Coréens ont évidemment tout tenté pour faire le break, mais ce sont les Omanais qui se sont enhardis pour essayer d’aller chercher l’égalisation.

Ainsi, Le Guen lançait après l’heure de jeu des attaquants frais, comme Mohsin Johar et Amad Al Hosni, pour provoquer le but qui les aurait remis à la hauteur des Coréens. Ce dernier fut tout près de l’exploit avec sa tête, détournée sur la transversale dans le temps additionnel…

La plus belle occasion omanaise vint plus tôt, par Al-Muqbali (76e) quand il se trouva seul au point de penalty pour marquer, mais sa frappe molle fut stoppée in extremis sur la ligne, la seule cadrée du match pour Oman.

A l’arrivée, c’est donc l’Allemand Ulrich Stielike et les siens qui sont repartis avec les trois points. Si le scénario était prévisible, avec une large une domination coréenne (63% de possession du ballon), les Omanais n’ont pas à rougir de leur prestation. La Corée du Sud est donc deuxième du groupe derrière l’Australie. Prochains matches du groupe A, mardi 13 avec Koweit – Corée du Sud et Australie – Oman.

 

Samir Farasha