Al Ittihad Jeddah est un club  au passé glorieux et riche de huit titres de champion d’Arabie Saoudite. Mais une  chose est presque sûre cette saison il ne fera pas pas la course en tête. D’abord parce que les deux clubs de Riyadh, Al Hilal et Al Nassr, se sont  quantativement et qualitativement renforcés en investissant massivement lors du dernier mercato  et  que de son côté le club de Jeddah a pris un très mauvais départ et a déjà consommé trois entraîneurs en quelques mois : Jose Luis Sierra, Ramon Diaz et l’intérimaire Bashar Basirah.

L’arrivée de Slaven Bilic va-t-elle changer la donne ? En tout cas le chantier attend celui qui a été limogé par West Ham il y a quelques mois  est énorme comme il en fait lui-même constat : « Je commencerai à travailler avec les joueurs à l’entraînement dès lundi et nous chercherons à régler certains problèmes. Nous devons travailler ensemble et anticiper les défis à venir. Reprendre cette équipe est un challenge  majeur dans ma carrière d’entraîneur et je promets de travailler, travailler et travailler pour apporter le succès à Al-Ittihad ». Grâce à la trêve internationale le technicien croate va bénéficier d’un peu de temps pour bien connaître son équipe. Le prochain match de championnat est en effet prévu le 19octobre contre Ohod. Pour rappel, après cinq journées, Al Ittihad est lanterne rouge avec un point contre 15 aux deux leaders. Il encaisse par ailleurs beaucoup de buts (13) et n’en marque pas tellement (5).

@2022mag.com