Contrainte depuis des années à disputer ses matches en terre étrangère en raison de la guerre et d’une interdiction de la FIFA depuis 2013, l’Irak  a fêté  les retrouvailles avec ses supporters jeudi soir  dans la ville de Basra où ils ont affronté et battu la Jordanie (1-0) grâce à un but de Alaa Abdul-Zahra (12′). A noter que la cité de Basra est assez éloignée des zones de combat.  Cette autorisation de la FIFA est valable trois mois. Si l’expérience s’avère positive, l’Irak pourra à nouveau recevoir  ses adversaires même pour les compétitions officielles. Il dire qu’il reste beaucoup à faire pour les autorités locales qui ont dû mobiliser près de  5000 hommes (armée et police comprises) pour sécuriser le match contre une équipe voisine et amie.

@2022mag.com