Le club iranien d’Al Zawraa reçoit mardi soir à Kerbala son homologue libanais d’Al Ahed  dans le cadre la Coupe des club de la Confédération d’Asie, la deuxième compétition continentale de l’AFC. Pourtant  événement est historique pour l’Irak que la FIFA avait mise en quarantaine durant des lustres. En raison de la grande insécurité  qui y régnait toutes les matches comptant pour des compétions officielles, clubs et sélections, y étaient interdites. Rappel des faits. Le 15 mars dernier la  Fédération internationale de football (FIFA) avait  annoncé la levée partielle de  l’embargo   de  l’interdiction d’organiser des matches officiels dans le pays qui dure depuis la première guerre du Golfe en 2003. Levée partielle, car la  capitale Baghdad, est toujours boycotté en raison de la situation sécuritaire encore précaire. Les stades des villes de Bassorah, Kerbala et Erbil pourront abriter des matches internationaux  de compétitions officielles de la FIFA ou de la Confédération asiatique de football (AFC). La  grande nouvelle avait  annoncée par  par le président Gianni Infantino  lors de  la  réunion du conseil de la FIFA à Bogota.

@2022mag.com