Pour beaucoup de suiveurs du football italien, le redoutable milieu de terrain Radja Nainggolan arrivé cet été  à l‘Inter Milan est un véritable bad boy. Pour d’autres, le Diable Rouge ( ndlr il n’est plus apparu en  sélection depuis plus d’un an)  est un footballeur génial doté du grain de folie qui accompagne parfois le talent. Dans la tourmente depuis quelques semaines,notamment pour une addiction au jeu, il vient être sanctionné par son club pour des raisons disciplinaires. Le natif d’Anvers avait débarqué en juillet dernier à Milan en provenance de La Roma pour un transfert estimé à  38 millions d’euros. Il est lié  à l’Inter jusqu’au 30 juin 2022.

Dans la foulée, la presse italienne a révélé que dans des  routes téléphoniques, le joueur formé au Germinal Beerschot  s’est montré d’une rare violence contre son club actuel et se dot prêt à tout, surtout au pire, pour avoir e droit de retourner à l‘AS Roma. Échantillon de ses propos : « Ils pensent tous que je suis fini. Je suis toujours resté silencieux, j’ai tout donné sur le terrain. Si un Intériste vient me lécher le c*l, il ira se faire voir. Je veux retourner à Rome.Totti est mon ami, il pourra m’aider. Mais je vais devoir foutre le bordel pour partir ».

Il semble selon les médias spécialisés italiens que les amis romains  du joueur trentenaire ont entendu son appel « au secours ‘ mais ils ne seraient pas seuls sur le coup. En détresse en Ligue 1, l’AS Monaco, l’entraîneur Thierry Henry en tête,  aimerait bien le faire venir sur le Rocher. A suivre .

@2022mag.com