Nommé sélectionneur des Pharaons, il y a presque un an, au lendemain de la déroute de la CAN 2019 disputée à domicile Hossam El-Badry a atteint son rêve le plus  fou en tant qu’entraîneur. Mais nul ne peut oublier que le natif du Caire a été aussi un très bon milieu de terrain qui a tout gagné  sous les couleurs d’Al Ahly , son club de coeur et de toujours. Vingt ans après avoir raccroché lex crampons, il parle avec une belle émotion des Red Devils dont il reconnait tout leur devoir.  » Al Ahly, confie-t-il, c’est l’histoire d’une vie. J’ai passé plus de 40 ans dans ce club extraordinaire et je n’oublierai jamais tous les bons souvenirs qui nous lient ».

Al-Ahly1Puis, avec une rare sincérité, l’homme qui rêve de mener les Pharaons  vers un huitième titre de champions d’Afrique et à une qualification au Mondial 2022, le premier qu’organisera un pays arabe Avec Al Ahly,  dresse une liste à la Prévert  de tout ce que lui a enseigné le grand club d’Afrique :  » j’ai appris la patience, la persévérance et l’importance du travail au quotidien. J’ai aussi appris le sens du mot sagesse et découvert qu’il fallait assumer ses responsabilités dans toutes les situations. Al Ahly est synonyme de succès et de titres. Ici, on ne se contente pas d’atteindre le sommet ; on veut y rester. J’étais un jeune joueur quand j’ai découvert ce club. J’y ai commencé ma carrière d’entraîneur. Mon but a toujours été de lui rendre un peu de ce qu’il m’avait donné (…).J’ai croisé une génération exceptionnelle, qui a dominé le football égyptien et africain. En tant qu’entraîneur, je suis extrêmement fier d’avoir contribué à son ascension. Je dois tout à ce club ».

 Le palmarès du joueur Hossam El-Badry sous la prestigieuse tunique Rouge et Blanc est bien fourni  avec trois titres en Premier League, quatre  Coupes d’Égypte et trois  Ligue des champions d’Afrique. Il a fait presque aussi bien en tant qu’entraîneur en remportant deux  championnats, une Coupe d’Égypte, une Super Coupe d’Égypte et une Ligue des champions. Comme coach, il a été à bonne école puisqu’il avait démarré dans la carrière comme assistant du Portugais Manuel José. Ce dernier ayant été  l’entraîneur étranger   le plus adulé par les fans des Red Devils auxquels il a offert  20 trophées dont quatre Ligue des champions entre 2001 et 2009.

@2022mag.com