Trois sur trois  pour les Lions d l’Atlas dans la groupe D de la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations. Le succès face à l’Afrique du Sud (1-0)  est étriqué  mais il faut reconnaître  que les Chérifiens  n’ont pas vraiment été inquiétés par des Bafana Bafana sans saveur.

Constant dans son analyse des événements sans doute instruit par  sa grande expérience en Coupe d’Afrique , le sélectionneur du Maroc affirme qu’avec les matches couperets une nouvelle compétition  va commencer  et croire au potentiel de son groupe  en posant toutefois certaines conditions : « On savait que le premier match allait être difficile, a confié Hervé Renard à BeIN Sports,  car on n’était pas prêts encore. Maintenant, on s’améliore. C’était un match tactique, il ne fallait pas faire d’erreur. Le seul regret, c’est d’avoir commencé le match à la mi-temps. On a joué avec le feu On doit rester concentrés ».

Puis, le technicien français de regarder devant : » Ce n’est que la première partie. Notre premier objectif, c’est d’aller plus loin qu’en 2017  ( ndlr, les quarts de finale). On n’avait pas du tout le même effectif. On est plus forts potentiellement, mais il va falloir garder le même état d’esprit. La compétition est encore longue. Ça va être une Coupe d’Afrique difficile pour tout le monde ». A noter qu’en huitième de finale le Maroc pourrait rencontrer la Guinée l’un des quatre meilleurs troisièmes.

@202mag.com