Le Burkina Faso a   sans doute raté le coche en concédant le match nul à la Guinée Equatoriale (0-0).Dans un match au niveau technique assez moyen, les deux formations ont en vandangé quelques occasions de scorer. Alain Traoré et Jonathan Pitroipa coté Burkinabé et Nsue et le milieu offensif Kke Boula, côté équato-guinéen ont fait preuve d’un grande absence de lucidité dans la surface de reparation. Ce partage des point ne fait l’affaire d’aucune des deux formations. Mais les deux restent en vie. D’autant que dans le deuxième match disputé en début de soirée a vu la superbe victoire du Congo devant le Gabon que toute le monde donnait favori. Mais la bande à Aubameyang n’a jamais réussi a briser le coffre fort congolais durant les 45 premières minutes. Une domination stérile face à un Congo qui n’a guère été inquiétant. Jusqu’à cette reprise en fanfare. Trois minutes après la pause, un banal corner crée un cafouillage devant le gardien de but Didier Ovono; L’hésitation de ce dernier, la mésentente de la charnière centrale gabonaise, permettent aux Diables Rouges de marquer par Oniangué. Les Congolais auraient pu doubler la mise quelques minutes plus tard. Toujours par ce diable de Prince Oniangué. Le Gabon ne reviendra pas malgré de multiples attaques, souvent brisées par la classe et un brin de chance du gardien Christopher Bafoumbi. Victoire méritée des hommes de Claude Le Roy malgré quelques frayeurs dans le dernier quart d’heure. Mais le Gabon du deuxième match était bien en deçà de celui qui avait séduit lors du premier match face au Burkina Faso. Pour les Panthères, le saut et la qualification passeront par un succès face au pays organisateur. Pour les Congolais, un nul face au Burkina Faso pourrait suffire.

Classement du groupe A

1. Congo, 4 pts (+1). 2. Guinée Equatoriale, Burkina Faso, 2pts (0). 4. Gabon, 1 pt (-1).

 @Fayçal Chehat