La conférence de presse de l’après match Algérie Sénégal (2-0) a vu l’intervention d’un Christian Gourcuff égal à lui même. Dans la défaite comme dans le succès. C’est-à-dire toujours zen,jamais dans l’euphorie ou dans l’excès :« C’était une opposition de styles, ce sont deux équipes complètement différentes dans l’approche du jeu. Nous avons des joueurs avec de petits gabarits, très vifs et très techniques qui aiment poser le ballon, il expliqué aux nombreux journalistes, et le Sénégal a penché pour un jeu direct avec des joueurs très physiques. Après, c’est un rapport de forces, on a souffert face à cet engagement physique et ce jeu aérien, mais on a su valoir nos qualités techniques sur les contre-attaques. Je crois que c’est l’histoire d’un match seulement.”

Puis, se souvenant sans doute des critiques acerbes subies son équipe après la défaite subie face au Ghana il a un chouia ironisé:  “Après le match du Ghana, on n’était pas les plus mauvais au monde, et après ce match contre le Sénégal, nous ne sommes pas les meilleurs non plus. On a en tout cas une équipe qui a fait preuve ce soir de beaucoup de générosité et de beaucoup d’engagement.» Dans l’entourage des Fennecs, tout le monde espère que cette qualification ramènera un peu de sérénité et permettra au groupe de bien préparer son quart de finale prévue dimanche à Malabo contre l’équipe classée deuxième du groupe D.

@2022mag.com