Hatem Ben Arfa  n’a pas disputé un match en 2017- 2018  avec le Paris SG qu’il va quitter pour une destination encore inconnue et pour le moment et  durant tout le Mondial  il anime une chronique  dans le  magazine  France-Football. Dans la plus récente,  le Franco-Tunisien donne un conseil  à Didier Deschamps le sélectionneur de l »équipe de France à propos de la gestion du temps libre des internationaux durant la Coupe du monde :  « Moi, à la place de Deschamps, j’organiserai davantage de journées « famille » pour les joueurs pendant la compétition, confie-t-il, ce sont des moments de régénération et de respiration essentiels qui valent tous les entraînements. Les joueurs sont de grands garçons responsables. Il faut ouvrir la porte de la cage. N’ayez pas peur, ils ne s’envoleront pas très loin et reviendront toujours. Avec le sourire en plus. Et un joueur avec la banane, c’est au moins 30% d’efficacité en plus ».  S’il n’a connu qu’une  seule compétition internationale, en l’occurence l’Euro 2012, Ben Arfa semble avoir été marqué négativement par ce qu’il appelle au pire   « un camp militaire retranché  » et au mieux « Une grande colo d’adultes. Avec un mono, le sélectionneur, qui occupe un rôle essentiel ». Sacré Ben Arfa !

@Cheikh Mabele