Après la sortie prématurée de l’équipe d’Algérie de la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations, arrive le temps du bilan. Celui qui sera fait par les acteurs eux-mêmes sera intéressant à décrypter. L’attaquant Islam Slimani est l’un des premiers à prendre la parole comme il a été l’un des plus combatifs du groupe. Le joueur de Leicester se montre lucide: « C’est dur pour nous de quitter le tournoi de cette manière. Je pense que le tournant était d’avoir raté notre entrée en lice face au Zimbabwe (2-2). Nous ne méritons pas de passer aux quarts de finale au vu de ce qu’on a démontré ». Lucide, mais déjà tourné vers l’avenir :  « Nous sommes en train de prendre des coups, il faut apprendre de nos erreurs pour mieux rebondir.  « Nous avons un excellent groupe composé de jeunes joueurs. Nous sommes des compétiteurs, nous devons vite tourner la page de cette CAN et penser à l’avenir. Je suis persuadé que cette sélection finira par procurer de la joie au peuple comme elle l’a toujours fait. L’objectif immédiat est de se relancer dans les qualifications du mondial 2018″. Pour rappel, la première conséquence de l’échec de Franceville est la démission du sélectionneur Georges Leekens et de son staff technique. Malade et hospitalisé à Paris, le  président  de la Fédération algérienne de football,  Mohamed Raouraoua, ne s’est pas encore exprimé.

@Cheikh Mabele