Même si l’idée de voir les Fennecs se passer de quelques joueurs pour les deux prochains matches contre le Cameroun et le Nigeria était dans les tuyaux depuis la défaite humiliante devant la Zambie à Constantine, les observateurs attendaient de connaître les  noms des écartés pour réagir. A l’évidence le sélectionneur ( ou plutôt la FAF ?) a frappé fort, puisque quatre cadres ne seront pas retenus pour le déplacement à Yaoundé le 7 octobre prochain. En l’occurrence,  Riyad Mahrez et Islam Slimani (Leicester), Nabil Bentaleb (Schalke 04) et peut-être Faouzi Ghoulam (Naples). Pourquoi eux ? Que leur reproche-t-on ?

Aucun argument clair et encore moins sérieux n’a a été avancé. Dans une conférence de presse tenue  à Oran, le président de la Fédération est resté  dans le vague comme s’il ne voulait pas insulter l’avenir. En témoigne sa réponse «Concernant la sélection A, je ne comprends pas toute cette polémique au sujet de ces joueurs, s’est interrogé Kheireddine Zetchi,  Ii s’agit tout simplement d’une non-convocation et non d’une mise à l’écart. Nous l’avons fait juste pour donner la chance aux autres de jouer d’autant plus que l’équipe nationale est éliminée de la Coupe du monde. Que ce soit Mahrez, Slimani ou Bentaleb ils ne sont pas écartés. »

   Nabil Bentaleb

Nabil Bentaleb

Puis, il y a cette partie de la réponse pleine d’ambiguïté : « D’ailleurs, même les autres éléments pourront faire l’objet d’une non-convocation. A ce sujet, j’ajouterais que dorénavant les joueurs qui ne sont pas motivés ne seront pas convoqués. Tous ceux qui viendront jouer en sélection A, des locaux ou de jeunes, doivent être au service de l’équipe et non pas le contraire.» Evoquer une histoire d’envie et de discipline dans la réponse qui concerne les « écartés » laisse planer un doute. Ces trois-là ne montreraient-ils plus d’envie quand ils sont équipe nationale ?

Une chose est certaine – confirmée  par le président lui-même – au moins deux parmi les écartés ont cherché à en savoir plus sur les raisons de leur disgrâce, même provisoire:  « Ils  ( Mahrez et Slimani ) m’ont appelé. Oui c’est vrai, j’ai eu une discussion avec eux, j’ai apprécié le fait qu’ils m’aient appelé parce ça veut dire qu’ils aiment la sélection. J’aurais été déçu du contraire s’ils n’avaient pas appelé. Ils ont voulu comprendre la raison de leur non convocation.»Toutefois, le boss de la FAF n’a pas dit s’ils ont été satisfaits pars ses explications. Pour le moment, celui qui est censé établir la liste officielle, Lucas Alcaraz, ne s’est pas exprimé. Il le fera sans doute le jour de la  publication de la liste des 23. A suivre.

@2022mag.com