Le sélectionneur des Fennecs s’est montré satisfait de la performance des ses hommes face à la modeste équipe du Lesotho dans un match sans véritable enjeu. Il débute sa mission par une belle démonstration de force : « Ce match contre le Lesotho m’a permis d’avoir une idée plus claire sur les joueurs, a confié Milivan Rajevac, chez lesquels j’ai relevé plus de points positifs que négatifs. Ce qui n’était pas très évident, sachant que nous avons changé de système de jeu, pour rééquilibrer l’équipe. Le premier stage s’est très bien passé et  avec cette large victoire, je suis convaincu que nous serons encore meilleurs après le prochain regroupement » Cela a ressemblé à une bonne séance où les joueurs ont cherché à assimiler un nouveau système, une nouvelle méthode de travail tout en respectant l’adversaire. C’était important pour le Serbe. Surtout qu’avant la venue du Cameroun à Blida le 3 octobre dans le cadre de la première journée des éliminatoires du Mondial 2018, il n’aura qu’un deuxième stage de trois ou quatre joueurs pour retravailler avec son groupe. Une chose est sûre, la transition  Rajevac-Gourcuff s’est bien déroulée à l’image de la précédente passation de pouvoir entre Halilhodzic et Gourcuff en  août 2014.

@Cheikh Mabele