Djamel Belmadi a déjà tourné la page Coupe d’Afrique des nations 2019. Titre continental en poche, il est déjà dans les projets d’après. En l’occurence la CAN 2021 où il faudra défendre le trophée, mais surtout les éliminatoires du Mondial 2022 qu’il faudra impérativement terminer en validant un billet pour Doha.

«Désormais, notre objectif est de nous qualifier pour le Mondial-2022, a-t-il confié dans un entretien accordé à la télévision nationale algérienne,  il faut savoir que cette période du mois de septembre est une période de transition parce qu’on est en début de saison. Comme vous le savez, on va affronter le Bénin. On aurait pu avoir un adversaire de haut standing, mais le plus important pour nous était de retrouver le groupe et se présenter à notre public. Le vrai travail débutera le mois d’octobre avec comme objectif de se qualifier au prochain Mondial ».

Le sélectionneur des Fennecs regrette cependant de ne pouvoir disputer qu’un seul match de préparation après le désistement du Ghana à la dernière minute. Face au Bénin, il alignera sans doute une grande partie du groupe qui a participé à la conquête de la CAN pour un hommage en live en attendant de passer aux choses séreuses  dès le mois d’octobre.

@2022mag.com