Depuis le limogeage de Rabah Madjer le 24 juin dernier, le feuilleton de son remplacement tient en haleine les fans de la sélection nationale algérienne, Une chose est sûre désormais : les pistes qui menaient au Franco-Bosnien Vahid Halilhodzic, du Français  Hervé Renard  et du Portugais Carlos Queiroz ne sont plus  d’actualité.

C’est le président de la Fédération algérienne de football (FAF)  lui-même, Kheireddine Zetchi, qui l’a annoncé à la presse nationale : » Halilhodzic ne viendra pas, au même titre que Renard d’ailleurs. Pour ce qui est du Portugais Carlos Queiroz, personnellement, je ne l’ai pas contacté et je ne sais d’ailleurs pas qui a bien pu prendre attache avec lui. Nous sommes en discussions avec deux entraîneurs. Le nom du futur sélectionneur sera connu au maximum début août prochain. Ça ne sera pas forcément un Français, mais ce qui est certain, c’est qu’il maîtrise à la perfection la langue de Molière ».

Il faut dire qu’aucun nom n’a filtré et, pour une fois, les médias spécialisés algériens semblent incapables de s’avancer sur le dossier. Hormis le site compétition.dz qui affirme que le désormais ex-sélectionneur  du Nigeria, Gernot Rohr (tiens, tiens, un Franco-Allemand ) aurait déjà proposé ses services à la FAF. Affaire à suivre. Pour rappel, les Fennecs doivent disputer le 6 septembre la deuxième journée des éliminatoires de la CAN 2019.

@Cheikh Mabele