Christian Gourcuff n’est jamais dans l’excès. Il l’a confirmé dans les déclarations qui ont suivi le match plutôt réussi face à Oman. L’Algérie à dominé, bien joué, marqué des buts et montré un bel élan collectif. Pourtant le sélectionneur des Fennecs tempère: “ on savait que cette  tournée du Qatar c’était pour préparer l’aveni, a rappelé le Breton, c’est sûr  qu’en sortant  d’un match comme ça on est plus optimistes mais il ne faut oublier le premier match et en tirer les conséquences.  C’est comme ça qu’on va avancer.”

Le patron des Verts est surtout satisfait d’avoir pu faire une revue de l’effectif à sa disposition et également de savoir où en était ses cadres après une CAN 2015 au bilan mitigé: « C’est sûr qu’on a tiré  des enseignements intéressants de cette tournée au Qatar dans la mesure où on doit avoir beaucoup d’humilité parce que si on aborde avec un peu de suffisance ça ne passe pas  et puis c’est avec beaucoup d’espoirs que les choses se mettront en ordre. Sur le plan collectif on a vu un jeu prendre forme et une organisation très cohérente».

Sur la plan individuel, Gourcuff a certainement apprécié la forme étincelante de ses cadres dont Sofiane Feghouli et Yacine Brahimi. Il a également noté la soudaine efficacité de Belfodil auquel il a régulièrement conservé sa confiance malgré les critiques venant de l’extérieur.Autres satisfactions: le super potentiel de l’attaquant du MC El Eulma, Ibrahim Chenihi, et l’esprit altruiste étalé par Islam Slimani auteur de deux passes décisives.

@2022mag.com