Démobilisé Georges Leekens après s’être planté à la tête de l’équipe d’Algérie lors de la CAN 2017 au Gabon ? Pensez-vous ! Âgé de 67 ans, le technicien belge compte bien remettre ça. Le temps de se voir proposer un beau projet :  « Je suis parti d’Algérie car le président voulait me remplacer. Chez les Fennecs, je n’avais pas assez de soutien, c’est pour ça que j’ai arrêté », a-t-il confié au site walfoot.be  Et si vous voulez le provoquer, parlez-lui de retraite :  » Non, ce n’est pas encore le moment de prendre ma retraite. Les gens peuvent dire ce qu’ils veulent mais je suis le seul à décider quand j’arrêterai. Je ne peux pas rester à la maison. La passion et l’enthousiasme sont encore là. Je suis toujours ouvert à un nouveau défi. » L’ancien entraîneur de Lokeren n’est pas du tout perturbé par son passage en Algerie. Il  estime seulement que ce n’était pas le bon moment. Et que cette fois il saura patienter:  « Mais je ne veux pas travailler avec n’importe qui. Il faut aussi bien choisir son moment. Je pense que je ne suis pas allé en Algérie quand il fallait. Un bon projet au bon moment, c’est ça le plus important. J’ai des propositions mais je dois rester calme et les étudier ». Toujours aussi vit et attentif à l’actualité internationale, il a déjà délivré quelques conseils à Marc Wilmots qui vient de signer un contrat de deux ans pour diriger les Eléphants de Côte d’Ivoire.

@Cheikh Mabele