Dans un point presse organisé à Alger à quelques jours du départ de l’équipe d’Algérie pour Doha, le sélectionneur Christian Gourcuff a répondu aux questions des médias  sans  langue de bois. D’abord, il a tracé les perspectives qu’ouvrent le tournoi du Qatar devant les Fennecs: « Les deux matchs que nous allons livrer à Doha contre le Qatar  et Oman sont très intéressants sur plusieurs registres. C’est une nouvelle étape qui s’ouvre pour l’equipe nationale en prévision notamment des éliminatoires de la CAN-2017 et celles du Mondial-2018 », a-t-il martelé. Dans son esprit,  c’est sans doute le début d’une action de renouvellement, a dose homéopathique certainement, de la composante du groupe : «  il faudra ouvrir les portes à de nouveaux joueurs dont la tranche d’âge nous permet de travailler ensemble pour au moins trois ans en perspective de nos prochaines échéances ».

  Une qualité de jeu à améliorer

Une Idée dont il a tenu à préciser les contours : « Il y a déjà en place une ossature sur laquelle je compte me baser en vue des prochaines échéances. Évidemment, il y aura des renforts en cours de route, et la priorité sera donnée aux joueurs répondant aux critères, mais aussi dont la tranche d’âge qui leur permet de servir l’équipe nationale pendant de longues années ». Sur la qualité du jeu de son équipe, l’ancien coach des Merlus de Lorient n’est pas totalement satisfait : « Certes, a-t-il expliqué, nous nous sommes beaucoup améliorés dans ce registre, mais il nous reste également un grand travail à faire. Nous manquons encore de rigueur et de fluidité dans le jeu ».

La sélection nationale n’est pas une équipe de quartier

Enfin, sur le plan relationnel avec les joueurs, le sélectionneur a clairement indiqué que c’était lui le patron. Visant les sorties médiatiques désastreuses de certains joueurs : Abdelmoumène Djabou ( non retenu pour Doha), Adlène Guedioura (non retenu pour la CAN 2015) et Hilal Soudani (actuellement blessé). Tout en précisant qu’il convoquerait toujours les meilleurs éléments et que la rancune n’entrerait pas en ligne de compte dans la gestion des affaires de l’équipe nationale, Gourcuff a eu cette sentence cinglante : « Je regrette vraiment l’attitude de certains joueurs en matière de communication. Ils auraient dû faire preuve de sens de responsabilités dans leurs déclarations à la presse. La sélection nationale n’est pas une équipe de quartier. » Plus qu’une conférence de presse, l’intervention du sélectionneur ressemblait à un vrai discours de la méthode. Seront de la nouvelle aventure des Fennecs, ceux qui la respecteront.

Les matches  à Doha

26  mars : Qatar – Algérie

31 mars: Oman – Algérie

Les 23 joueurs  retenus pour le Qatar

Gardiens de but : Doukha Azzedine (JS Kabylie), Si Mohamed  Cédric (CS Constantine), Malik Asselah (CR Belouizdad).

Défenseurs : Ghoulam Faouzi (SSC Naples, Italie), Mandi Aïssa (Stade de Reims, France), Medjani Carl (Trabzonspor, Turquie), Mesbah Djamel (FC Parme, Italie), Zeffane Mehdi (Olympique Lyonnais, France), Djamel Eddine Benlamri (JS Kabylie), Farourk Chafai (USM Alger), Rafik Halliche (SC Qatar).

Milieux de terrain : Rachid Ghezzal (Olympique Lyonnais, France), Bentaleb Nabil (Tottenham Hotspur FC, Angleterre), Brahimi Yacine (FC Porto, Portugal), Feghouli Sofiane (FC Valence, Espagne), Lacen Medhi (Getafe CF, Espagne), Mahrez Riyad (Leicester City FC, Angleterre), Taïder Saphir (US Sassuolo, Italie), Yannis Tafer (Saint-Gall, Suisse), Ibrahim Chenihi (MCE Eulma).

Attaquants : Belfodil Ishak (FC Parme, Italie), Slimani Islam (Sporting Lisbonne, Portugal), Youcef Belaili (USM Alger)

@2022mag. com