En vieux routier de la compétition, le sélectionneur des Lions Indomptables du Cameroun, Hugo Broos, a bien l’intention de protéger son équipe et de mettre toute la pression sur les Fennecs. Tant il répète à l’envi depuis que le tirage au sort à placé les deux ténors dans le même groupe que l’Algérie est la grande favorite des éliminatoires au regard de son classement FIFA et de son passé récent. Il l’a répété au lendemain du match de préparation que le Cameroun à disputé  face à Marseille au camp d’entraînement de la Commanderie: « On est dans le groupe de la mort avec l’Algérie, le Nigeria et la Zambie surtout l’Algérie, elle est pour moi la meilleure équipe d’Afrique, a–til confié  à la chaîne OM TV, lls sont depuis quelques années ensemble, ont joué le Mondial, la CAN. ils ont de l’expérience et sont meilleurs que nous. C’est un challenge pour nous pour savoir où l’on se situe ; on s’est qualifiés à la CAN et cela est un autre chapitre, on verra par la suite ».

N’en jetez plus. Et pour conforter l’idée que la bande à  Bedimo est en reconstruction et qu’elle pense surtout à la CAN 2019 : « Mon but, quand je suis venu il y a sept mois, était de faire une belle équipe ; on a beaucoup de jeunes joueurs et on vise la qualité. On va voir ça lors de la prochaine CAN. Si on passe au Mondial, tant mieux, mais ce n’est pas une obligation. Par contre,  en 2019, il y a la CAN au Cameroun et je pense que c’est là qu’on doit réaliser de bonnes performances et éventuellement  la remporter ». Il est évident que ce discours ne convainc certainement son homologue Milovan Rajevac. Le technicien serbe n’a sans doute pas manqué d’expliquer à son groupe combien les internationaux camerounais, même privés de quelques joueurs, à l’image de Clinton Njie, même en proie à des soubresauts internes, peuvent se transformer vraiment en Lions Indomptables.  Il faut rappeler qu’aucun des joueurs de l’effectif actuel des Fennecs n’a jamais  eu à affronter les quadruples champions d’Afrique ( 1984, 1988, 2000, 2002).

@Cheikh Mabele