L’Espérance de Tunis  a enregistré la signature de l’attaquant Nassim Ben Khalifa pour les deux prochaines saisons. Âgé de 28 ans, il arrive  des Grasshoppers libre de tout contrat. Le natif de Prangins a porté les couleurs de la Suisse avec laquelle il avait été sacré champion du monde des moins de 17 ans en 2009 et finaliste du championnat d’Europe Espoirs en 2011.. Il compte également 4 sélections en équipe A. Mais sa carrière professionnelle en club n’a pas été à la hauteur du talent qu’on lui prêtait et il a dû multiplier les expériences mitigées en  évoluant en Allemagne  ( Wolfsburg et Nuremberg), en Turquie (Eskişehirspor) et en Belgique (KV Malines ).

Sans club, et en manque de temps de jeu depuis qu’il a quitté Saint-Gall en juillet 2019  pour revenir aux Grasshoppers, il  pourrait avoir une belle occasion de relancer son parcours dans l’un des plus grands clubs d’Afrique. Il semble en tout cas déborder d’enthousiasme à l’idée de porter le maillot Sang et Or : « « Ça me fait énormément plaisir de porter le maillot du plus grand club d’Afrique. Les meilleurs joueurs tunisiens sont passés par l’EST. J’ai toujours rêvé de jouer pour ce club, qui possède des fans exceptionnels. J’ai toujours suivi l’actualité du club puisque je suis issu d’une famille espérantiste. Ce qui est bien ici, c’est qu’on ne prend aucun match à la légère et qu’on joue toujours pour la victoire. Mes ambitions ? Je souhaite marquer beaucoup de buts et remporter le maximum de matches ».

L’expérience pourrait s’avérer positive pour les deux parties. Il faut noter que les champions de Tunisie en  titre ont l’art de relancer les carrières de joueurs en difficulté. L’exemple du milieu offensif Youssef Belaïli est significatif . Arrivé du côté du Parc B alors qu’il était quasiment dans le trou, ll a fini double vainqueur de  la Liguedes champions avec l’EST, avant devenir champion d’Afrique des nations avec l’Algérie.

@2022mag.com