En Afrique, pour préparer les matches internationaux et essayer d’en apprendre un tout petit sur l’adversaire, les clubs bricolent quand ils ne partent pas tout simplement dans l’inconnu. Pour avoir une petite idée sur la valeur des Camerounais de Cosmos de Bafia, adversaire de l’ ES Tunis samedi en seizième de finale aller de la  Champions League , l’entraîneur portugais José de Morais a dû faire des recherches sur Youtube: “ « Nous n’avons presque aucune idée sur notre adversaire. Nous n’avons pas réussi à récolter d’informations sur lui. Nous avons juste visionné une vidéo sur Youtube d’un match perdu 1 à 0, a-t-il expliqué lors de la conférence de presse qui précédait le voyage des Sang et Or, nous savons que c’est une équipe jeune qui fait partie de l’élite au Cameroun depuis seulement deux ans et qui a terminé à la seconde place la saison dernière. Le Cameroun est un pays de football. Ils ont des traditions donc il faut être vigilant, organisé et bien préparé. » Il a sans doute été plus facile pour le staff technique du Cosmos de Bafia de trouver des images à décortiquer tant la présence sportive et médiatique de l’Espérance de Tunis a été forte ces dernières années.

@2022mag.com