La cinquième journée du championnat émirati ADNOC s’est conclue vendredi soir par la défaite inattendue du champion, Al-Jazira, en déplacement à Sharjah (2-1). Un succès des coéquipiers d’Ali Mabkhout était pourtant l’assurance de se hisser en tête du classement pour y rejoindre Al-Aïn.

Tout avait d’ailleurs bien commencé pour les hommes du Néerlandais Marcel Keizer puisque Ali Mabkhout, le roi des buteurs émiratis, ouvrait la marque dès la 2e minute, bien lancé par Joao Victor. 85 secondes, exactement, ont suffi à l’avant-centre international pour placer son équipe en tête. La fin de la première période intervenait sur ce court avantage, même si Al-Jazira perdait son défenseur Khalifa Al-Hammadi sur carton rouge (45e+5).

Réduit à dix contre onze face au champion 2019, Al-Jazira continuait cependant d’insister pour inscrire le but du break, mais c’est bien Sharjah qui se montrait le plus dangereux malgré l’exclusion du Brésilien Bernard (68e). Ali Khaseef, le gardien de but d’ Al-Jazira, écartait cette menace jusqu’à la 82e minute et l’égalisation signée Khaled Bawazir entré en jeu deux minutes plus tôt à la place du Brésilien Luanzinho.

Reboostée, la formation dirigée par Abdulaziz Mohammed poussait jusque dans les derniers instants pour faire tomber le champion sortant. Et, comme souvent cette saison depuis son arrivée, le Congolais Ben Malango Ngita inscrivait le but de la délivrance (2-1, 86e), son cinquième dans cet exercice depuis qu’il a rejoint Sharjah en provenance du Raja Casablanca. Grâce à ce succès, Al-Sharjah se hisse à la deuxième place à un point d’Al-Aïn. Quant à Al-Jazira, elle glisse en quatrième position après cette première défaite de la saison…

@Samir Farasha