On pouvait penser légitimement que le sélectionneur des Emirats arabes unis, Bert Van Marwijk,  n’allait pas faire de vieux os sur le banc  de la sélection des surtout après l’élimination humiliante en quart de finale de la Coupe arabe des nations face au  Qatar (5-0)  voisin et adversaire intime. Mais réunis  à Abud Dhabi eu rerour de Doha, les dirigeants du football émirati ont décidé  de maintenir le Néerlandais  à sn poste jusqu’à la fin du mois de mars prochain  et la clôture  des éliminatoires du Mondilal 2022. Il est vrai que si  les  chances d’ Al Abyad ( Les Blancs)  d’arracher la troisième place du groupe 1 qui vaut un tiket pour le barrage  –  contre le troisième du groupe 2 –  sont minimes, elles existent.

Lors des deux prochaines journées  de qualification, les Emirats qui  sont troiisièmes  avex 6 points  recevront la  Syrie, quatrième, le 27 janvier puis le leader détaché  du groupe, l‘Iran (16 points) ,le 1er février. En mars, les coéquipiers du finisseur  Ali Mabkhout  iront défier l‘Irak (5ème)  sur terrain  neutre avant de finir avec  la réception de la Corée du Sud (2e avec 14 pts). L’ancien sélectionneur des Pays-Bas, vice)-champions du monde 2018 réussira-t-il le défi qui l’attend en qualififiant le puissant émirat pétriolier pour sa deuxiième Coupe du monde ou bien s’en-ira-t-il  sur une cruelle désillusion ?

@Cheikh Mabele