Les événements se sont tellement précipités ces derniers mois en Egypte que l’on avait presque oublié que la Fédération nationale  (EFA) est toujours dirigée  depuis la fin de la CAN 2019 que le pays avait organisée par un comité de normalisation  composé de cinq membres et ce jusqu’au 31 juillet 2020; A six mois de l’élection présidentielle, un premier candidat vient de se déclarer, en l’occurence  Ahmed Hassan. L’ancien  milieu de terrain et capitaine d’Al Ahly, du Zamalek des Pharaons qui a pris  sa retraite sportive en 2014 a annoncé officiellement sa envie  d’aller à la bataille : « Je pense à me porter candidat à la présidence de l’EFA et  j’étudie toujours la situation, a-t-il confié à la chaine de télévision OnTime Sports 2,une information relayée par KingFut.com.

 » Cependant, a-t-il ajouté, je n’ai pas pris de décision finale mais je sais que je veux être en mesure d’aider au développement du sport. J’ai parlé avec de nombreuses parties et il y a beaucoup d’équipes qui veulent de moi  à la Fédération. Mais comme je l’ai dit, je n’ai pas pris de décision. Elle le sera lorsque je trouverai un groupe de personnes cherchant à travailler au profit du football égyptien et non pour autre chose ».  Une chose est sûre, le football le plus puissant d’Afrique et du monde arabe a bien besoin de sang neuf pour reprendre un envol perturbé depuis deux ans. En tant que joueur, la carrière d’Ahmed Hassan c’est :  Quatre  coupes d’Afrique des nations  ( 1998,, 2006, 2008, 2010 ), deux Ligues des champions avec Al Ahly (2006, 2008),  trois titres de champion d’Egypte (2008, 2009 et 2010), 184 sélections et 33 buts.

@2022mag.com