Sacré officiellement champion lors de l’avant dernière journée suite à son succès face  à Arab Contractors,  Al Ahly avait coupé l’herbe sous les pieds de son éternel rival le Zamalek qui conservait un mince espoir de remporter le titre. Hasard du calendrier,  comme pour enfoncer le clou, les Red Devils se sont imposés dimanche dans le Classico comme s’ils voulaient achever la bête blessée. Grâce à un but inscrit par  Ali Maaloul à l’heure de jeu. Le plus terrible pour les Chevaliers Blancs c’est que le but du défenseur international tunisien est arrivé sur une erreur du gardien  Emad El-Sayed et alors que les coéquipiers de Tarek Ahmed dominaient les débats. La frustration des fans du Zamalek est immense, eux qui ont crû lors des  de six mois premiers mois de la compétition qu’ils allaient mettre fin à l’hégémonie de l’ennemi numéro.Celle-ci dure depuis quatre saisons .Le campagne 2019-2020 s’annonce brûlante  et passionnante. Avec le Pyramids FC comme arbitre ?

@2022mag.com

Ahly: Mohamed El-Shennawi, Mohamed Hani (Ahmed Fathi, 83′), Rami Rabia, Ayman Ashraf, Ali Maaloul, Hamdi Fathi, Amr El-Sulaya, Hussein El-Shahat (Juniir Ajahi, 71′), Walid Soliman (Salah Gomaa, 69′), Ramadan Sobhi, Walid Azaro . Entraîneur  Martin Laserte.

Zamalek: Emad El-Sayed, Hamdi Nagguez, Mohamed Abdel-Ghani, Mahmoud Alaa (Mahmoud Hamdi, 39′), Abdallah Gomaa, Tarek Hamed, Ferjani Sassi, Ahmed Sayed, Mohamed Ibrahim (Aymen Hefno, 71′), Ibrahim Hassan (Hamid Ahaddad, 81′), Omar El-Said. Entraîneur : Khaled Galal