Tenu en échec par le Ahly jeudi dernier lors du derby cairote (1-1), le Zamalek a repris sa marche en avant lundi soir en dominant facilement le promu Nasr (3-1).

 

Vainqueur hier de Nasr (3-1), le leader du championnat, qui rêve plus que jamais de remporter son premier titre national depuis 2002, compte désormais six longueurs d’avance sur ENPPI et onze sur le Ahly, qui s’affrontent justement ce mardi pour un match au sommet entre le deuxième et le troisième.

Les Chevaliers ont pourtant bien mal démarré la rencontre puisqu’ils encaissaient un but du talentueux milieu de Nasr Mohamed El-Azab à la 24e, après qu’il ait échappé à la surveillance de la défense (0-1).

Piqué au vif, le Zamalek recollait au score dix minutes plus tard grâce à Basem Morsy de la tête (34e). Ce but était accompagné d’une série de tentatives pour prendre l’avantage, mais Nasr résistait bien.

En seconde période, Zamalek butait sur une défense solide, et Mohamed Salah, le coach intérimaire des Zamalkaoui invaincu depuis la fuite en Arabie saoudite du Portugais Jaime Pacheco, décidait de faire entrer du sang neuf à l’heure de jeu.

Il remplaçait Hazem Emam par le jeune milieu offensif Ayman Hefni et ce dernier ne tardait pas à donner l’avantage au leader, sur un penalty (67e). Alors que Nasr tentait d’égaliser, le Zamalek entérinait sa victoire grâce à Omar Gaber dans le temps additionnel (3-1).

 

@2022mag.com