L’affaire des droits d’image  qui oppose l’attaquant égyptien de Liverpool Mohamed Salah  à la Fédération de son pays, née avant et durant le Mondial 2018, est loin d’être réglée. A croire la communication de son agent  Ramy Abbas Issa sur  Twitter,  dans laquelle il rappelle que l’assurance que les violations du droit à l’image n’arriveraient plus » exigée de la fédération n’est toujours pas arrivée.

De son côté  le joueur s’est voulu pour le moins sarcastique  sur ses comptes officiels  : « Il est naturel pour toute association de football de résoudre les problèmes de ses joueurs … mais en fait, ce que je vois  aujourd’hui c’est exactement le contraire. Ce n’est pas normal que mes messages et les lettres de mon avocat soient ignorées. Je ne sais pas pourquoi tout cela se produit? Vous n’avez pas le temps de nous répondre? ». Il faut rappeler que le meilleur buteur de la Premier League avait laissé entendre qu’il pourrait se mètre en réserve de l’équipe nationale si les problèmes en suspens ne trouvaient pas une solution. A suivre.

@2022mag.com