L’occasion était pourtant belle pour Al-Ahly, de retour sur la scène domestique, de reprendre quelques points sur le Zamalek après la défaite du leader la veille (0-1) contre Talae El-Geish. Mais le Ahly, fraîchement qualifié pour la finale de la LDC africaine, s’est montré incapable de dominer NBE (National Bank of Egypt). Les hommes de Pitso Mosimane restaient sur une terrible série de deux nuls et une défaite au cours des trois derniers matchs de championnat et avaient besoin de se relancer. Au coup d’envoi, le Ahly était privé de ses trois tauliers du milieu, Amr El-Suleya, Aliou Dieng et Hamdy Fathy, tous blessés. Ali Maaloul était également absent, remplacé par Mahmoud Wahid. Le Ahly s’est pourtant procuré des opportunités nettes par Magdy Afsha ou encore Mohamed Sherif, qu’aucun n’a su concrétiser.

Autre source d’inquiétude, la sortie sur blessure du gardien de but et capitaine Mohamed El-Shennawy, remplacé en seconde période contre NBE. Le Ahly, qui disputera la finale de la LDC africaine le lundi 30 mai à Casablanca, a deux matchs de championnat programmés d’ici là, respectivement face à ENPPI et à Eastern Company (El-Sharqia Dokhan). L’inquiétude gagne de nouveau les rangs des suiveurs du double champion d’Afrique sortant, incapable de marquer (un seul but lors des quatre derniers matches de championnat). Entre la méforme des uns et les blessures des autres, le club cairote n’a que très peu de temps pour retrouver sa meilleure forme possible…

@Samir Farasha