Après le Ahly, sévèrement giflé l’autre soir par Ittihad Alexandrie (4-1 au Caire), c’est au tour d’un autre géant cairote, le Zamalek, de se faire torpiller mercredi soir lors de la 14e journée. Les « Chevaliers Blancs », qui étaient leaders au coup d’envoi de la rencontre, ont été dominés chez eux par ENPPI, leur dauphin (2-0).

Un événement d’importance puisqu’il s’agit de la toute première défaite du Zamalek cette saison en championnat. La rencontre a été marquée par des décisions arbitrales controversées, en particulier deux buts refusés au Zamalek en première période. En seconde mi-temps, le club pétrolier accélérait pour inscrire deux buts, à l’heure de jeu par Mahmoud Kaoud puis par son défenseur Mohamed Nassef (75e).

A cinq minutes du terme du match, ENPPI était réduit à dix après l’exclusion d’Ahmed Younes, consécutive à deux avertissements. Décidément peu inspiré, le Zamalek, dirigé cette saison par le Portugais Jaime Pacheco, manquait même la transformation d’un penalty par son remplaçant Ahmed Eid (90e+6). Le match se terminait dans la confusion… à la 99e minute.

Grâce à cette importante victoire, ENPPI s’installe en tête du championnat avec 33 points, deux longueurs devant le Zamalek. La course poursuite continue…
@2022mag.com