Disputé lundi soir, le derby cairote opposant le Zamalek, leader du championnat à son dauphin le Ahly, a accouché d’un match nul (1-1). Le mois passé, les Chevaliers Blancs s’étaient inclinés 2-1. Le Ahly reste quatre points derrière son grand et meilleur rival.

L’occasion était trop belle, mais le Ahly l’a laissé échapper. Alors qu’un succès aurait permis aux Diables Rouges de recoller à un point de leur adversaire du soir, ils ont été rejoints en fin de match (1-1). Dans ce match au sommet revanche de la dernière finale de la Ligue des champions, la première mi-temps fut relativement équilibrée, chacune des formations se créant des opportunités de but sans pour autant marquer. En seconde période, le Zamalek prenait les choses en main durant quelques minutes mais les hommes de Patrice Carteron ne parvenaient toujours pas à matérialiser ce bon passage dans le jeu. 

Zamalek  : toujours leader devant Al Ahly  ( photo page facebook du Zamalek)

Zamalek : toujours leader devant Al Ahly ( photo page facebook du Zamalek)

Alors que l’on se dirigeait certainement vers un match nul sans but, le Ahly se montrait enfin efficace dans la conclusion de ses actions offensives. C’est Mohsen Salah, entré après l’heure de jeu en remplacement de Hussein El-Shahat, qui concrétisait une action d’Amr El-Suleya (1-0, 73e). Pitso Mosimane faisait entrer deux hommes frais supplémentaires – Marwan Mohsen pour Mohamed Sherif et le vétéran Walid Soliman pour Taher Mohamed – à une douzaine de minutes du terme de la rencontre. Mais le Zamalek, dans un sursaut d’orgueil, arrachait l’égalisation par l’intermédiaire de l’un de ses internationaux tunisiens, Ferjani Sassi, dont la frappe ne laissait aucune chance à Mohamed El-Shenawi (1-1, 80e). Dans le temps additionnel, les deux formations poussaient pour inscrire le but du KO mais aucune ne parvenait à passer devant.

Le Zamalek conserve donc ses quatre longueurs d’avance sur le Ahly, qui compte de son côté deux matches de retard pour l’instant. Un résultat jugé juste par Pitso Mosimane à l’issue de la rencontre, même si ce dernier s’est plaint du calendrier démentiel qui est celui de son équipe… Prochain rendez-vous : le quart de finale aller de la Ligue des champions d’Afrique contre les Mamelodi Sundowns sud-africains… 

@Samir Farasha