A quelques jours du coup d’envoi de la compétition étiquetée 2021-2022, notre confrère ghanéen Nuhu Adams s’est livré à une petite étude des effectifs des 18 clubs engagés cette saison. Premier élément : tous possèdent a minima deux joueurs non-égyptiens. Au total, les étrangers se compteront 80 au moment où débutera le championnat. Parmi eux, les Tunisiens sont les plus nombreux ! Eh oui, les Aigles de Carthage, menés par Ali Maaloul (Ahly) ou encore Fakhredine Ben Youssef (Pyramids) se comptent 16. Derrière eux, le deuxième contingent est constitué par les Ghanéens, qui ont de tout temps été appréciés en Egypte: on se souvient de Felix Aboagye ou encore d’Arthur Laud au Zamalek en 1993-94. Les Nigérians montent sur troisième marche du podium (9 joueurs), suivis par les Marocains (6), les Ivoiriens (4), les Burkinabé, les Palestiniens et les Camerounais (3 chacun). Les Ougandais, Soudanais et Guinéens délèguent 2 joueurs. L’étude précise que des joueurs européens, nord et sud-américains font également partie des riches effectifs constitués pour succéder au Zamalek…

@Samir Farasha