Le compte à rebours de la CAN 2019 est déclenché. Les choses se mettent en place. La Fédération égyptienne de football, par le voix de son président   Hany Abou-Rida, a dévoilé la carte des villes hôtes et de stades qui abriteront l’événement continental qui comptera pour la première fois 24 équipes qualifiées au lieu de 16.

Ces villes et ces stades sont ; le stade de Port Said à Port Said, Suez et Militaire à Suez, le Stade du Caire au Caire, le stade El-Salam à Qalioubiya, Alexandria et les stades Haras-Elhodoud à Alexandrie et Ismailia à Ismailia« . Le boss de l’EFA a expliqué ces options  : « Nous ne choisissons pas un stade uniquement pour ses pelouses, mais nous prenons également en compte d’autres facteurs clés tels que les hôtels, les transports et l’atmosphère dans la ville hôte. Nous avons préféré exclure le stade Borg El-Arab d’Alexandrie après avoir été le théâtre de nombreux matches de Premier League ces dernières années » .

Concernant le stade d’ismailia qui a été retenu alors qu’il risque d’être suspendu par la CAF après les derniers incidents qui ont terni le match  Ismaily – Club Africain comptant pour la deuxième journée de la Ligue des champions,  Abou-Rida a donné son explication : « Le stade d’Ismailia a besoin d’un travail énorme pour être prêt. Nous ne pouvons pas punir la ville en excluant son stade à cause des problèmes de foule lors du récent match de la Coupe d’Afrique ». Pour rappel, l’Egypte a été  désignée comme pays d’accueil de la CAN, après  que le dossier a été retiré au Cameroun par la CAF pour d’importants retards dans les chantiers de l’organisation.

@2022mag.com