Recruté cet été  par la formation de Ouhoud  en Arabie Saoudite, le gardien international algérien Azzedine Doukha s’est vite installé comme l’un des meilleurs gardien  de la Saudia Pro League. Appelé a établi une comparaison entre ce qu’il a connu en  la Ligue 1 algérienne et la compétition saoudienne, le natif de  est catégorique: il n’y a pas match: « C’est incomparable. Ici, il y a plus de moyens et tout est mis en œuvre pour aider le joueur à évoluer dans les meilleures conditions possibles, a-t-il confié dans un entretien accordé au site algérien lebuteur.com,  les clubs disposent tous de terrains en gazon naturel, ce qui permet de voir de beaux matches. Aussi, chaque club a son propre centre d’entraînement. Rien à voir avec l’Algérie, où les clubs peinent à trouver des terrains d’entraînement de qualité ». Voilà qui va rassurer l’autre gardien international algérien, Raïs MBolhi, qui vient de parapher un contrat de 18 mois avec Al Ittifaq Dammam.

Le keeper algérien est donc conquis même s’il met un bémol à son enthousiasme :  » La seule chose qui manque ici, c’est bien évidemment l’ambiance dans les stades. Les tribunes ne sont pas garnies et c’est le seul inconvénient. L’ambiance qu’on retrouve dans un stade comme celui du 5-Juillet est unique ». Pour finir, l’ancien gardien de but du Nasr de Hussein Dey considère que le championnat auquel il participe est le meilleur du monde arabe.Il exagère sans doute et oublie la Premier League égyptienne par exemple qui domine ‘Afrique depuis des décennies.

@Cheikh Mabele