Christophe Galtier a dirigé Pierre-Emerick Aubameyang entre 2011 et 2013. Il le connait donc très bien et l’a beaucoup aidé à lancer une carrière de haut niveau avant qu’il file au Borussia Dortmund. A l’occasion du quart de finale de la Ligue des champions  contre Monaco, l’entraîneur de l’ AS Saint-Étienne est revenu sur les qualités de son ancien protégé:  » Sa plus grande force, c’est le mental, a-t-il confié au quotidien l’Équipe, il ne cogite pas ». Mais pas que: sa deuxième plus grande force, c’est qu’il aime passionnément le football, précise le technicien stéphanois en racontant une anecdote   significative:  » Au point de l’avoir vu en larmes quand je lui ai annoncé dans sa chambre qu’il ne débuterait pas au Parc (ndlr, contre le Paris SG) alors qu’il avait acheté quarante places pour ses proches. Avec l’aide de son père, il a compris ma décision. Et quand il est entré en jeu, il a réussi quarante minutes de folie et marqué le but de la victoire ». Depuis, l’international gabonais est passé dans une autre dimension. En Allemagne, dans un championnat de très haut niveau, il tourne à une moyenne de 20 buts par saison. Toutefois, pour espérer gagner des titres  et faire une carrière à la Ronaldo, Cavani ou Gonzalo Higuain, il lui faudra sans doute viser un club plus huppé.Ils sont au moins cinq ou six en Europe à lui tendre les bras.

@2022mag.com