Miloud Hamdi retrouve un banc en Algérie après avoir passé presque trois saisons  au Koweït à la tête d’Al Salmiya.SC C’est à  un entraîneur relativement jeune (49 ans) mais pétri d’expérience que le CS Constantine vient de confier les rênes de son équipe un brin en difficulté en ce premier quart du championnat de Ligue 1. L’homme qui a amené l‘USM Alger   en finale de la Ligue des champions en 2015 ( défaite face au TP Mazembe)  et au titre national en 2016 arrive  avec beaucoup d’ambition  et avec l’objectif de relancer l’équipe. Mais pas seulement, il veut  placer les Sanafirs  le plus haut possible dans la hiérarchie :   “Je suis heureux de revenir travailler dans mon pays, a-t-il confié lors de la conférence de presse de présentation, le CSC, qui est l’un des plus vieux club algérien, a une histoire avec un  passé glorieux. Je suis vraiment fier d’être ici, car mon objectif est d’apporter ma pierre à l’édifice”.

Pour le natif de Saint-Etienne, il n’est  pas question de la jouer petit bras : “Je suis un entraîneur ambitieux et compétiteur. Si j’ai préféré l’offre du CSC, ce n’est pas pour jouer le maintien. Je n’ai pas de baguette magique, mais avec le travail les choses vont s’améliorer petit à petit. Je vais tout mettre en œuvre pour essayer de hisser le club le plus haut possible ».

Son arrivée avait été retardée en raison de la difficulté de voyager à partir de l’Europe, mais il affirme avoir profité de cet écueil pour faire un état des lieux : “Je connais la majorité du groupe, j’ai déjà visionné quelques rencontres et je sais parfaitement où je mets les pieds. Certes, les choses s’annoncent difficiles, mais pas du tout catastrophique ». Pour rappel, le CS Constantine est classé 14e après 11 journées mais à seulement 8 points du podium. A noter que si l’équipe marque peu ( 7 buts)  elle possède la troisième meilleure défense ( 7 buts) juste derrière le leader sétifien ( 5 buts) et le champion sortant belouizdadi (6 buts).

2022mag.com

.