Du côté du CR Belouizdad  les affaires n’ont pas traîné.  Quelques jours après s’êtrre séparé à l’amiable de l’entraîneur brésilien Marcos Paqueta qui l’avait mené au titre de champion d’Algérie, le clun de la banlieue est de la capitale  lui a trouvé un sucesseur. Il ‘agit de Nabil El-Kouki. Le Tunisien sort d »une excellente saison à la tête de l’Entente de Sétif avec laquelle ila remporté plus de 50% de ses matches – 48 victoires, 22 nuls et 22 défaites – toutes compétitions confondues  entre octobre 2019 et février 2022.

C’est le président Mohamed Benelhadj qui a annoncé la nouvelle  dans un message posté sur le site officiel du club en précisant la feuille de route imposée au nouveau technicien :  » Nous sommes tombés d’accord sur les termes d’un contrat d’une année renouvelable. Il aura pour objectif de défendre les trois derniers titres de champon  et d’atteindre les demi-finales de la Ligue des champions africaine ».

Le boss des Rouge et Blanc a également annoncé que le natif de Béja aurait « les pleins pouvoirs » en matière de recrutement mais pas que  «Nous avons décidé de donner les pleins pouvoirs à l’entraîneur qui aura carte blanche dans tout ce qui concerne le volet technique, à savoir le recrutement mais aussi la liste des joueurs à libérer. C’est au staff que la mission revient. Il supervisera également le travail des U21 et aura aussi pour mission de ramener la discipline au sein du groupe ». Un homme fort arrive donc sur le banc des triple champions d’Algérie en titre. Il rste à savoir  pour combien de temps, lorsqu’on sait que la durée de vie moyenne d’un coach en Algérie n’excède pas quelques mois.

@Cheikh Mabele