Pour les clubs d’Afrique et d’Asie le mois de novembre est celui de la moisson. Et cette année, le moins que l’on puisse dire est qu’elle a été bonne. Un vrai bon cru. Symbolisé par la victoire de l’Etoile du Sahel dans la Coupe de la Confédération africaine et les deux places de finaliste de l’USM Alger et du Ahli Dubaï.

L’Etoile du Sahel

Commençant par le champion. En s’imposant face aux Sud-africains d’orlando Pirates en finale de la Coupe de la Confédération, Etoile du Sahel a largement mérité son titre. Qui recompense une formation sans superstar mais tellement équilibré dans ses compartiments. Le jeu des Rouge et Blanc est la patte de Faouzi Benzarti, un coach à l’expérience exceptionnelle que les grands clubs maghrébins ont tendance à s’arracher. La rigueur et la cohérence du jeu prônée par le “sorcier de Monastir “ ne fait pourtant pas de l’Etoile une équipe efficace mais triste. Il s’en faut. Durant cette campagne, la bande à Aymen Mathlouthi a été capables de folie. Positive, comme lorsqu’elle fait sauter la défense du détenteur du trophée Al Ahly du Caire (5-1) où qu’elle lamine celle du Raja Casablanca (3-0). Négative, comme lorsqu’elle frôle la correctionnelle au match retour (0-3) ou se fait dominer par le Stade Malien (0-1) sur sa propre pelouse. Bref, l’Etoile ne laisse pas indifférent est reste dans la continuité d’un grand club africain au palmarès impressionnant. Jugez-en: une ligue des champions (2007) et deux finales (2004 et 2005), quatre Coupe de la Confédération (1995,1999, 2006 et 2015) et deux Coupes des vainqueurs de coupe (1997, 2003).

Sa campagne

Seizièmes de finale

ES Sahel – Benfica Luanda (Angola), 2-1, 1-1

1/8 finale

ES Sahel Raja Casablanca (Maroc), 3-0, 0-2

1/4 finale – Phase de groupes

ES Sahel – Al-Ahly (Egypte), 2-1, 0-1

ES Sahel – Stade Malien (Mali), 1-1, 1-0

ES Sahel – ES Tunis (Tunisie), 1-0, 2-1`

Demi-finales

ES Sahel – Zamalek (Egypte), 5-1, 0-3

Finale

ES Sahel – Orlando Pirates (Afrique du Sud), 1-0, 1-1

Bilan : 8 victoires, 3 nuls, 3 défaites, 20 buts inscrits, 13 encaissés.

Baghdad Bounedjah quittera l'ESS pour Al Sadd avec un titre en poche

Baghdad Bounedjah quittera l’ESS pour Al Sadd avec un titre en poche

 L’USM Alger

Le Maghreb a réussi a placer un club en finale de Champions League, l’USM Alger. Et là, il faut être honnête, l’événement n’était pas programmé.Et certainement pas par les dirigeants du club algérois qui n’ont cessé au fil des mois de réviser à la hausse les ambitions. Leur tableau de marche visait une qualification à la phase de groupes, puis ils ont demandé au novice entraîneur Miloud Hamdi de les qualifier pour le dernier carré avant de comprendre que le Saint Graal n’était plus intouchable. In fine, les Usmistes échouent en finale devant l’ogre congolais appelé Tout Puissant Mazembe. Tout un symbole. Ce qui séparait les deux clubs ? Tout simplement l’impressionnante expérience du très haut niveau du TPM qui cumule cinq Ligues des Champion dont trois les six dernières années. Le TPM c’est aussi un club riche et structuré à tous les niveaux. L’USM Alger doit passer un cap, élever son exigence et surtout eviter d’être le club d’un seul coup. C’est dire si la formation du président Hadad sera attendue au printemps prochain. Cette fois, il n’y aura plus l’effet de surprise. L’USMA doit faire comprendre à l’Afrique qu’elle est là pour rejoindre le peloton restreint des géants. Il y a du boulot en matière d’effectif, d’encadrement, d’équipement. L’USMA passera un cap, lorsqu’elle osera quitter son stade fétiche mais désuet de Bologhine pour aller défier les ténors devant 90 000 supporters au stade olympique du 5 juillet. En attendant d’être un jour le propriétaire de son propre stade. Ses fabuleux fans le méritent amplement.

Sa campagne

1er tour

USM Alger – Fouillah Edifice (Guinée), 3-0, 1-3

Seizièmes de finale

USM Alger – AS Pikine (Sénégal), 5-1, 1-1

Huitièmes de finale

USM Alger – AS Kaloum (Guinée), 2-1, 1-1

Quarts de finale (phase de groupes)

USM Alger – ES Sétif, 2-1, 2-1

USM Alger – El Merreikh (Soudan), 1-0, 0-1

USM Alger – MC El Eulma (Algérie), 1-0, 2-1

Demi-finales

USM Alger – Al Hilal Omdurman (Soudan), 2-1, 0-0

Finale

USM Alger – TP Maembe (RD Congo), 1-2, 0-2

Bilan : 9 victoires, 3 nuls, 4 défaites, 24 buts inscrits, 16 buts encaissés.

l'USM Alger devra revenir plus forte encore en 2016

l’USM Alger devra revenir plus forte encore en 2016

Al Ahli Dubaï

Jusqu’à cette fin de mois de novembre, Al Ain était la référence émiratie sur le plan asiatique avec une victoire en 2003 et une finales perdue en 2005. Al Ahli, l’autre puissant du pays, rêvait de le rejoindre dans la légende. Il s’en est fallu de peu pour que les protégés du Roumain Cosmin Olariou y parviennent il y a quelques jours. Il leur a manqué un but pour réaliser l’exploit. Tenus en échec à Dubaï par les Chinois de Guangzhou Evergrande (0-0), ils ont été battus par le plus petit écart à Canton. Comme pour l’USM Alger, il a manqué un zeste d’expérience. Mais pour arriver à ce stade de la compétition, Al Ahli a dû batailler et réaliser quelques grosses performances en éliminant trois cadors, un saoudien (Al Hilal), un iranien (Naft Tehran) et Al Ain, le champion sortant et adversaire intime de l’Arabian Gulf League. Al Ahli arrive avec un bilan très positif. L’équipe est  restée invaincue durant dix matches à domicile en Champions League, elle possède le deuxième meilleur buteur de la compétition (Rodrigo Lima, 6 buts) et l’une des meilleures attaques. Et puis, s’il a perdu le trophée du meilleur club, Al Ahli a vu son attaquant Ahmed Khalil récompensé du titre du meilleur joueur asiatique de l’année 2015 suite aux performances réalisées tant avec son club que sous le maillot de l’équipe nationale. Pris au jeu, le président du Ahli, a promis de mettre encore plus de moyens humains et financiers pour les campagnes à venir.

Al Ahli Dubaï a échoué sur le fil

Al Ahli Dubaï a échoué sur le fil

Sa campagne

 Al Ahli Dubaï

 Phase de groupes

Al Ahli – Al Ahli Ryadh (ABS), 3-3, 1-2

Al Ahli – Nasaf (Ouz), 0-0, 0-1

Al Ahli – Tractorsazi (Iran), 0-1 3-2

1/8 finale

Al Ahli – Al Ain, 0-0, 3-3

¼ finale

Al Ahli – Naft Tehran, 1-0, 2-1

½ finale

Al Ahli – Al Hilal (Abs), 3-2, 1-1

 

@2022mag.com