Battu (1-0) et éliminé à l’issue des tirs au but face à Akwa Utd, l’Ittihad Tripoli est littéralement tombé dans un traquenard le week-end dernier au Nigeria lors du match retour des seizièmes de finale de la Coupe de la Confédération.

Le dernier représentant libyen encore en lice avait remporté la manche aller (1-0) à Sfax et devait absolument obtenir a minima un nul pour franchir cet obstacle. Malheureusement, les protégés du technicien français Diego Garzitto ont vécu une soirée dramatique. L’arbitre équato-guinéen qui dirigeait les débats aurait eu un comportement pour le moins équivoque. Et il a refusé deux buts limpides pour un hors-jeu imaginaire « alors qu’ils étaient parfaitement valables », raconte coach Garzitto, particulièrement remonté après ce déplacement.

 « Il a exclu notre ailier droit, m’a également sorti ainsi qu’une autre personne sur le banc ». Des manœuvres proprement destinées à déstabiliser Ittihad ? Bien que réduits à dix et privés des consignes de leur entraîneur, les Libyens, qui ont dominé la majeure partie d’une rencontre diffusée au pays sont donc rentrés extrêmement déçus. « Oui, c’est une immense déception pour nous d’autant qu’on souhaitait aussi démontrer à travers notre parcours qu’on rejoue au football en Libye et que l’on demeure compétitifs ».

Aux dernières nouvelles, Ittihad aurait constitué un dossier après cette élimination a priori entachée d’irrégularités arbitrales, qu’elle va certainement déposer auprès des instances africaines. Ittihad disputera ce vendredi la deuxième journée du championnat national.

@Samir Farasha