Le football nord-africain se présente en force  dans la dernière ligne droits des Coupes d’Afrique  clubs. Les résultats de la manche aller des demi-finales laissent la porte ouverte à deux finales cent pour cent maghrébines. Verdict le 4 mai au soir.

En ligue des champions, le WA Casablanca et l’ES Tunis ont pris la main en battant sur leur pelouse respectivement  les Sud-africains du  Mamelodi Sundowns (2-1) et et les Congolais du Tout Puissant Mazembe (1-0). Mais il ne faut être dupe, l’avantage pris par les Marocains et les Tunisiens n’est pas monstrueux et un but de retard peut être remonté lorsqu’on s’appelle  Sundowns ou le TPM. Deux formations redoutables à domicile  et dont l’expérience des grands rendez-vous n’est pas inférieure à celle de leurs adversaires. En effet, « The Brazilians » de Pretoria avaient été sacrés champions d’Afrique en 2016 et sont des habitués du top huit et du carré d’as de la plus prestigieuse des compétitions continentales. Et que dire des Corbeaux de Lubumbashi dont l’histoire se confond avec celle du football africain depuis le début des années soixante du siècle dernier. Avec notamment deux victoires en LDC en .

WAC - Mameldoi Sundowns (2-1)

WAC – Mameldoi Sundowns (2-1)

Une chose est sûre, le Wydad et l’Espérance savent qu’une rude bataille les attend le 4 mai en Afrique australe et au coeur du continent. Mais les deux équipes ont la capacité de tenir un résultat dans l’adversité. Les Chérifiens disposent même d’un avantage psychologique sur leurs adversaires sud-africains qu’ils ont systématiquement sortis dans les matches à élimination directe ces derniers saisons: un trois sur trois qui laisse beaucoup d’espérance aux protégés de Faouzi Benzarti. Une seule fois, le WAC a pris un peu l’eau cette saison en déplacement . C’était  en quarts de finale  à Abdijan face à l’Asec Mimosas (0-2).

Les Sang et Or sont dans la même configuration de solides voyageurs. Les champions en titre peuvent céder dans l’enfer de Lubumbashi mais ils ont aussi  le potentiel  de répliquer offensivement; Et il leur suffira peut-être de marquer une seule fois… Pour résumer, à la lecture des résultats de la manche aller. Le Maghreb a la possibilité de faire une razzia et nous faire saliver avec un derby de braise WAC-EST  comme il peut faire choux blanc et offrir à l’Afrique une finale inédite Mazembe-Sundowns.  

Youcef Belaîli buteur face au TPM (1-0)  à l"aller

Youcef Belaîli buteur face au TPM (1-0) à l »aller

En Coupe de la Confédération,  la donne n’est pas la même. En effet, avec quatre clubs dans le dernier carré le Maghreb  est sûr d’avoir sa finale. Il s’agit juste de savoir quels seront les deux élus. En fait, nous avons affaire à trois favoris, ES Sahel,  Zamalek et CS Sfaxien, des clubs rompus au titres africains et  un outsider, le RS BerKane qui fait à peine ses premiers pas à ce niveau.  Après la manche aller des demi-finales , le CS Sfax se présente en pole position. Les Tunisiens, dirigés par le Néerlandais Ruud Krol, tiennent en effet la corde après leur  confortable succès  (2-0) face au RSB  , mais les Marocains n’ont pas dit leur dernier et seront animés par ce projet  fou de s’offrir la première finale africaine de leur histoire. Eux qui  rêvent de jouer dans la même cour des grands que le Raja et le Wydad les deux  clubs de Casa la toute puissante capitale é économique du Royaume.

Le Zamalek   veut renouer avec le succès en Afrique  (photo zamalek.com)

Le Zamalek veut renouer avec le succès en Afrique (photo zamalek.com)

Dans la deuxième affiche, le Zamalek  a réussi à prendre un court avantage  à domicile sur l’ES Sahel  (1-0, but de Mahmoud Abdel-Moneam, 36′ ) . Frustrés ces dernières années tant sur le plan national, dominé par son éternel frère-ennemi, Al Ahly, que sur le plan continental où il n’a plus connu le succès depuis 2022 en LDC et 203 en Coupe de la CAF, les joueurs de l’entraîneur suisse  Christian Gross joueront peut-être leur saison  sur le prochain match qui les mènera à Sousse. Une ville d’où les visiteurs partent rarement le coeur en joie.   ESS-CS Sfax, CS Sfax- Zamalek, Zamalek-RS Berkane – RS Berkane -ES- Sahel ? Faites votre choix .

@Cheikh Mabele

Palmarès des huit demi-finalistes dans les deux compétions africaines phares 

ES Tunis :  4 titres , le dernier en 2018. TP Mazembe, 7 titres, le dernier en 2016. WA Casablanca : 2  titres, le dernier en 2017.  Mamelodi Sundowns : 1 titre, en 2016.  Zamalek : 6 titres , le dernier en 2003. CS Sfaxien : 3 titres, le dernier en 2013. ES Sahel : 3 titres, le denier en 2015. RS Berkane : aucun titre.